Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le vertueux silence des Formule 1

,

Publié le

Le vertueux silence des Formule 1 © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Sur les circuits de Formule 1, une drôle de polémique enflamme les paddocks. Les bolides siglés Ferrari, Mercedes ou Renault ne feraient plus assez de bruit. À chaque grand prix, les fans se lamentent de cet assourdissant silence (tout à fait relatif), et les pilotes pleurent de ne plus entendre le mélodieux rugissement de leurs anciens V8…Cette polémique peut faire sourire par son côté enfantin, mais elle est emblématique des bouleversements en cours sur la planète automobile. D’abord à contrecœur, puis de plus en plus convaincus, constructeurs et équipementiers sont en train de réinventer nos voitures. Les plus conservateurs y voient le début d’un déclin inéluctable, c’est sans doute un peu réducteur. En fait, deux tendances dominantes sous-tendent ce mouvement : l’environnement et la sécurité. Ce sont ces deux exigences qui poussent les industriels à envisager autrement leurs automobiles.

Les effets conjoints de la réglementation et de la hausse des prix des carburants les incitent à repenser leurs produits. La preuve avec la voiture électrique. Si tous les constructeurs s’y mettent, ce n’est pas parce que le marché a décollé (il reste désespérément faible et restera minoritaire à terme), mais bien pour répondre aux exigences européennes en matière d’émissions de CO2. Sans véhicule "zéro émission" dans sa gamme, il sera impossible à un constructeur de satisfaire aux exigences des 95 g de CO2 par km en 2020. Quant à la voiture automatique (sans conducteur), elle va s’imposer également comme un outil supplémentaire de lutte contre l’insécurité routière : les voitures seront programmées pour respecter les limitations (de plus en plus basses, comme le prouve le projet de limiter la vitesse sur autoroute à 110 km/h) et dotées de tous les dispositifs de prévention des accidents.

Pour certains, ce futur automobile est un enfer. Le symbole d’une insupportable privation de liberté… un peu à la manière des pilotes de F1 nostalgiques de leurs antiques décibels. Mais on peut envisager autrement ces évolutions. Les considérer comme un formidable défi technologique qui pourrait être le relais de croissance dont nos constructeurs ont tant besoin pour pérenniser leurs bases industrielles françaises. Y voir également une formidable opportunité de réenchanter l’automobile, aujourd’hui vécue dans nos pays industrialisés comme une contrainte (pollution, limitation, bouchons…). Se rassurer, enfin, en se répétant que l’automobile n’est pas en déclin mais qu’elle est en train de basculer de l’ère du "toujours plus" vers celle du "toujours mieux". Je ne sais pas pour vous, mais moi (qui suis passionné d’automobile), j’achète !

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus