Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Le vendéen Thomsea invente le navire aspirateur d'algues

, ,

Publié le

Made in France

Le vendéen Thomsea invente le navire aspirateur d'algues © PB. Fourny ; D. R.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Ces algues qui enlaidissent les plages et désespèrent les estivants ont aussi leur utilité. La société morbihannaise Olmix les transforme, notamment en compléments alimentaires pour animaux d’élevage. Encore faut-il pouvoir collecter ces algues, vertes ou rouges, dans un bon état de fraîcheur et sans sable. Thomsea, implanté à Saint-Hilaire-de-Riez (Vendée), apporte une solution dans le cadre d’un consortium associant Olmix, le réseau de sous-traitants Neopolia, l’architecte Arco Marine et le chantier naval Alu Marine. Un financement de la région Pays de la Loire, à hauteur de 307 000 euros, a couvert la moitié du coût du projet. Depuis 2010, Olmix cherchait des solutions, dont un navire amphibie à étrave ouverte, l’"Amadeus". Sur la même plate-forme de 12 mètres de longueur, profondément remaniée, Thomsea a mis au point un aspirateur à algues. Il est formé d’un chalut en forme de pyramide, taillé dans un filet spécial qui garde un pouvoir filtrant sans colmater avec les algues. Les algues sont densifiées puis aspirées par une pompe à dépression d’une capacité de 140 m3 /h. À bord, la matière aboutit dans un bain bouillonnant permettant la décantation et l’élimination quasi-totale du sable. La matière est stockée en attendant

sa valorisation. Les roues permettent de travailler à basse profondeur, dans la laisse de mer où les algues sont naturellement concentrées à marée montante. Si la motricité de l’engin reste à parfaire, Thierry Thomazeau, ancien marin pêcheur et fondateur de Thomsea, est très satisfait du système de collecte, dont le rendement atteint 4 à 5 tonnes d’algues égouttées à l’heure. L'"Amadeus" est armé d’un chalut, d’un système de pompage et d’un jacuzzi.

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle