Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

COP21

"Le véhicule électrique est la meilleure solution automobile pour préserver l’environnement", pour Jean-Philippe Hermine de Renault

, , ,

Publié le

La COP21 a ouvert ses portes le lundi 30 novembre à Paris. L'Usine Nouvelle a demandé à des patrons d'industrie leur opinion sur cette conférence climat très attendue. Jean-Philippe Hermine est directeur plan & stratégie environnement de Renault. Il répond au questionnaire de l'Usine Nouvelle pour la COP21. 

Les entreprises citées


Jean-Philippe Hermine - Crédits : Luc Perenom

Pouvez-vous citer un projet concret qui pourrait faire de votre entreprise un modèle pour d’autres en matière de lutte contre le réchauffement climatique ?
Pour Renault, le véhicule électrique est la meilleure solution automobile pour préserver l’environnement, en particulier le climat. C’est une solution déjà disponible aujourd’hui avec ZOE, Kangoo Z.E., Fluence Z.E. et Twizy. Un véhicule électrique n’émet pas de CO2 à la conduite. Même en incluant la production d’électricité nécessaire à sa recharge, son bilan CO2 est bien meilleur que celui du véhicule thermique équivalent, dans la plupart des pays. Ce bilan s’améliore à mesure que les modes de production d’électricité utilisent plus de sources renouvelables.

Sur quel point précis avez-vous encore du travail à fournir ? 
Renault travaille continuellement sur le développement de ses véhicules électriques et vient par exemple de lancer un nouveau moteur, le R240, qui permet d’augmenter l’autonomie de ZOE. Car l’enjeu est là. L’implication des pouvoirs publics est également essentielle, afin de promouvoir les bénéfices à l’usage du véhicule électrique et développer le marché : accès aux couloirs de bus, stationnement & péages gratuits … sans oublier le développement des infrastructures de charge.

Lutter contre les émissions de C02 : surcoût ou opportunité pour votre entreprise ?
Renault consacre 60 % de sa R&D à la baisse des émissions CO2 de ses véhicules thermiques. Quant au véhicule électrique, l’Alliance Renault-Nissan a déjà investi plus de 4 milliards dans son développement et continue d’investir. Près de 2 000 salariés de l’Alliance travaillent sur la mobilité électrique. Ces investissements ne sont pas un surcoût mais une véritable opportunité. Ils placent Renault comme pionnier et leader européen de l’électromobilité.

Propos recueillis par Manuel Moragues

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle