Le véhicule 100% électrique ne fait pas rêver les industriels

Selon une étude KPMG, l’optimisation du moteur thermique traditionnel et l’hybride rechargeable sont les solutions privilégiées par les dirigeants de l’industrie automobile pour réduire la consommation des véhicules au cours des cinq prochaines années. Seulement 8% indiquent qu’ils investiront dans le véhicule 100% électrique au cours de cette période.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le véhicule 100% électrique ne fait pas rêver les industriels

Renault fait figure d’exception. En lançant sa Zoé 100% électrique au printemps prochain, la marque au losange rentrera du même coup dans le club très fermé des constructeurs misant sur ce type de véhicules.

Seulement 8% des dirigeants occidentaux du secteur automobile disent en effet qu'ils investiront dans le 100% électrique au cours des cinq prochaines années, selon l'enquête annuelle de KPMG sur les perspectives du secteur. Ils sont légèrement plus nombreux à avoir fait ce choix dans les BRICs (Brésil, Russie, Inde et Chine), avec 10% des dirigeants sondés.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'optimisation du moteur thermique privilégiée

La maîtrise du coût énergétique est pourtant citée comme une priorité des intentions d'achat par l'ensemble des sondés. Mais pour y parvenir, "plus de la moitié des dirigeants du secteur pensent que l’optimisation du moteur thermique traditionnel offre le plus grand potentiel d’efficacité dans les 5 à 10 ans à venir", indique KPMG. L'investissement dans l'hybride rechargeable est pour sa part privilégié par 36% des constructeurs, devant l'hybride non-rechargeable (20%).

Le véhicule 100% électrique pourrait donc s'imposer comme le flop de ces prochaines années. La prévision du patron de Renault, Carlos Ghosn, qui anticipait en 2009 que ces voitures représenteraient 10% des ventes de véhicules, paraît aujourd'hui inatteignable. Rien qu'en France en 2012, seulement 5 663 véhicules 100% électriques ont été immatriculés. Une goutte d'eau dans marché de 1,9 million de véhicules.

Le succès relatif de la Leaf

Autre élément pour illustrer le démarrage difficile du 100% électrique : la Leaf de Nissan, véhicule le plus vendu dans ce segment dans le monde en 2012. Ses ventes ont toutefois été décevantes, en Europe notamment avec un peu plus de 5 300 unités écoulées. Pour une Leaf écoulée par le constructeur japonais en 2012, Volkswagen vendait dans le même temps 80 exemplaires de sa Golf.

Julien Bonnet

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS