L'Usine Santé

Le vaccin anti-Covid-19 de Sanofi pour l'Europe sera made in France et coûtera "moins de 10 euros"

, , , ,

Publié le , mis à jour le 07/09/2020 À 07H36

Vu sur le web Sanofi a donné le 5 septembre une première estimation du prix de son potentiel vaccin contre le Covid-19. Le vaccin développé en partenariat avec GlaxoSmithKline (GSK) coûtera "moins de 10 euros", selon le président de Sanofi France, Olivier Bogillot. Il a également précisé le site de production des doses pour la plaque européenne.    

Le vaccin anti-Covid-19 de Sanofi pour l'Europe sera made in France et coûtera moins de 10 euros
Sanofi travaille avec le laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) sur le développement d'un candidat-vaccin.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Le potentiel vaccin contre le Covid-19 de Sanofi devrait se vendre à moins de 10 euros la dose, a déclaré samedi 5 septembre le président de Sanofi France, Olivier Bogillot, interrogé par France Inter. Sanofi travaille avec le laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) sur le développement d'un candidat-vaccin. Les deux entreprises espèrent ainsi présenter une demande d'homologation avant juillet 2020.

Un prix supérieur à celui évoqué par AstraZeneca

Selon Olivier Bogillot, le prix "n'est pas tout à fait défini encore". "Nous sommes en train de mesurer l'ensemble des coûts de production qui vont être les nôtres dans les mois qui viennent" mais "nous serons à moins de 10 euros", a précisé le dirigeant. Sanofi a annoncé quelques jours plus tôt que le candidat-vaccin développé avec GSK était entré dans un essai clinique de phase I/II.

Ce chiffre est largement supérieur au prix évoqué par AstraZeneca pour son propre candidat-vaccin, autour de 2,50 euros. Mais selon le président de Sanofi France, le groupe suédo-britannique "a beaucoup sous-traité la production" alors que Sanofi mobilise avant tout des ressources internes pour développer son vaccin, a expliqué le président de Sanofi France.

Le site de Vitry-sur-Seine mobilisée

Pour les vaccins qui seront distribués en Europe, Sanofi prévoit que la production se déroule à son site de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). "Nous avons arrêté une partie de la production qui y avait lieu et nous avons ré-alloué nos ressources, et l'idée c'est qu'on utilise ce centre pour produire notre antigène sur le vaccin", a détaillé Olivier Bogillot.

"Que des laboratoires concurrents arrivent avant nous, ce n'est pas un problème"

À l'international, la course au développement bat son plein. Le président américain Donald Trump a promis un vaccin pour novembre tandis que la Russie affirme avoir déjà mis au point un vaccin.

Même si Sanofi n'est pas le premier à proposer une solution contre le Covid-19, Olivier Bogillot pense pouvoir trouver des débouchés pour son candidat-vaccin : "Il va falloir vacciner des millions, voire des milliards de personnes, donc il va falloir plusieurs fournisseurs de vaccins, qui seront capables de produire des millions et des millions de doses. Que des laboratoires concurrents arrivent avant nous, ce n'est pas un problème. Nous arriverons juste après, et nous arriverons pour fournir nous aussi des centaines de millions de doses".

Avec Reuters (Dominique Vidalon, version française Jean-Stéphane Brosse)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte