Le vaccin anti-Covid-19 de Sanofi pour l'Europe sera made in France et coûtera "moins de 10 euros"

Sanofi a donné le 5 septembre une première estimation du prix de son potentiel vaccin contre le Covid-19. Le vaccin développé en partenariat avec GlaxoSmithKline (GSK) coûtera "moins de 10 euros", selon le président de Sanofi France, Olivier Bogillot. Il a également précisé le site de production des doses pour la plaque européenne.

 

 

Partager
Le vaccin anti-Covid-19 de Sanofi pour l'Europe sera made in France et coûtera
Sanofi travaille avec le laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) sur le développement d'un candidat-vaccin.

Le potentiel vaccin contre le Covid-19 de Sanofi devrait se vendre à moins de 10 euros la dose, a déclaré samedi 5 septembre le président de Sanofi France, Olivier Bogillot, interrogé par France Inter. Sanofi travaille avec le laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) sur le développement d'un candidat-vaccin. Les deux entreprises espèrent ainsi présenter une demande d'homologation avant juillet 2020.

Un prix supérieur à celui évoqué par AstraZeneca

Selon Olivier Bogillot, le prix "n'est pas tout à fait défini encore". "Nous sommes en train de mesurer l'ensemble des coûts de production qui vont être les nôtres dans les mois qui viennent" mais "nous serons à moins de 10 euros", a précisé le dirigeant. Sanofi a annoncé quelques jours plus tôt que le candidat-vaccin développé avec GSK était entré dans un essai clinique de phase I/II.

Ce chiffre est largement supérieur au prix évoqué par AstraZeneca pour son propre candidat-vaccin, autour de 2,50 euros. Mais selon le président de Sanofi France, le groupe suédo-britannique "a beaucoup sous-traité la production" alors que Sanofi mobilise avant tout des ressources internes pour développer son vaccin, a expliqué le président de Sanofi France.

Le site de Vitry-sur-Seine mobilisée

Pour les vaccins qui seront distribués en Europe, Sanofi prévoit que la production se déroule à son site de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). "Nous avons arrêté une partie de la production qui y avait lieu et nous avons ré-alloué nos ressources, et l'idée c'est qu'on utilise ce centre pour produire notre antigène sur le vaccin", a détaillé Olivier Bogillot.

"Que des laboratoires concurrents arrivent avant nous, ce n'est pas un problème"

À l'international, la course au développement bat son plein. Le président américain Donald Trump a promis un vaccin pour novembre tandis que la Russie affirme avoir déjà mis au point un vaccin.

Même si Sanofi n'est pas le premier à proposer une solution contre le Covid-19, Olivier Bogillot pense pouvoir trouver des débouchés pour son candidat-vaccin : "Il va falloir vacciner des millions, voire des milliards de personnes, donc il va falloir plusieurs fournisseurs de vaccins, qui seront capables de produire des millions et des millions de doses. Que des laboratoires concurrents arrivent avant nous, ce n'est pas un problème. Nous arriverons juste après, et nous arriverons pour fournir nous aussi des centaines de millions de doses".

Avec Reuters (Dominique Vidalon, version française Jean-Stéphane Brosse)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Projeteur Génie Civil BIM F/H

ORANO - 19/01/2023 - CDI - Cherbourg-en-Cotentin

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

DATE DE REPONSE 22/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS