Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] SpaceX réussit le troisième lancement de la fusée Falcon Heavy

Sybille Aoudjhane , ,

Publié le , mis à jour le 25/06/2019 À 09H15

Vidéo [ACTUALISÉ] Une mission de six heures, 24 satellites et la réutilisation d'anciens boosters... Le troisième lancement de Falcon Heavy par SpaceX s'annonçait délicat. Mardi 25 juin, la fusée a décollé avec succès depuis la Floride. 

[Vidéo] SpaceX réussit le troisième lancement de Falcon Heavy
Retour des boosters de Falcon Heavy lors de la mission précédente en avril.
© SpaceX

Actualisation du mardi 25 juin : Mardi 25 juin, SpaceX a lancé avec succès pour la troisième fois sa fusée Falcon Heavy depuis le Kennedy Space Center en Floride (États-Unis). Le lancement a eu lieu à 2h30 du matin (heure locale), soit 8h30 du matin pour la France métropolitaine. Les deux boosters latéraux ont réussi à se poser correctement sur leur zone d’atterrissage. Le déploiement des 24 satellites a également débuté sans anomalie.  

Pour SpaceX, cette mission s'annonçait particulièrement difficile. L'entreprise avait listé les enjeux : "quatre allumages de moteur dans l’étage supérieur, trois orbites de déploiement distinctes, et une durée totale de la mission de plus de six heures". La mission a été effectuée avec des boosters réutilisés. Ils avaient participé au lancement de l’Arabsat-6A par le Falcon Heavy en avril. Objectif de ce nouvel événement ? Démontrer la capacité de la fusée à réutiliser ses boosters.

Les charges utiles du STP-2 proviennent d'une multitude de partenaires de la mission, notamment la l'Administration nationale des océans et de l'atmosphère (NOAA), la Nasa, les laboratoires de recherche du ministère de la Défense américain et des projets de recherche universitaires.

Quatre satellites sont lancés pour la Nasa. Parmi eux, un satellite contiendra la montre spatiale de la Nasa qui "changera la façon dont nous naviguons dans notre vaisseau spatial", selon l'Agence américaine. Les équipes de navigation utilisent les horloges atomiques sur Terre pour déterminer les données de localisation. "L'horloge atomique dans l'espace lointain est la première horloge atomique conçue pour voler à bord d'un vaisseau spatial qui dépasse l'orbite terrestre, améliorant ainsi considérablement le processus de communication avec la Terre", explique la Nasa.

Autre test : un petit satellite fera la démonstration d’un système de propulsion au carburant non-toxique. Il est envoyé dans le cadre de la "Green propellant infusion mission". Le carburant est composé d’hydroxylammonium nitrate, connu sous la formule AF-M31E. Il permettra de remplacer l'hydrazine, utilisé pour le lancement des fusées, est particulièrement toxique pour l'être humain : il présente des dangers en cas d'inhalation et de contact cutané. Il peut être corrosif pour les tissus biologiques. 

La mission de Falcon Heavy peut être suivie en live sur la chaîne de la Nasa :

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle