Economie

Le triomphe ambigu d’Angela Merkel

Solène Davesne ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le triomphe ambigu d’Angela Merkel
Avec près de 41,5% des votes, la chancelière a décroché haut la main son troisième mandat. La suite risque de s’avérer plus délicate. Après avoir perdu son allié traditionnel du FDP, exclu du Bundestag, Angela Merkel va devoir négocier une coalition avec les socio-démocrates du SPD ou les Verts. Pour les partenaires européens de l’Allemagne, une question reste en suspens : la position de la chancelière sur les enjeux européens. Les électeurs allemands ont récompensé sa gestion prudente de la crise de la zone euro. Mais la montée en puissance du parti anti-euro Alternative für Deutschland, qui rate de peu son entrée au Parlement, augmente la pression sur la chancelière. La nouvelle aide à la Grèce et la mise en place de l’union bancaire serviront de test pour Angela Merkel.   
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte