Carlos Ghosn libéré sous caution pour la deuxième fois, mais soumis à un strict contrôle

Carlos Ghosn est sorti de prison ce 25 avril. Le tribunal de Tokyo a approuvé sa demande de libération sous caution. Mais sous conditions.

 

Partager
Carlos Ghosn libéré sous caution pour la deuxième fois, mais soumis à un strict contrôle

Carlos Ghosn peut souffler. Ce 25 avril, le tribunal de Tokyo a approuvé sa nouvelle demande de libération. Le montant de la caution a été fixé à 4 millions d’euros (500 millions de yens en devise locale). Le parquet a fait appel, mais celui-ci a été rejeté. L’homme d’affaires franco-libanais a donc été libéré dès ce 25 avril dans la soirée. Les procureurs contestent cette libération, craignant la destruction de preuves, et vont faire appel.

Mais Carlos Ghosn n'est pas totalement libre pour autant. Il doit rester dans une résidence surveillée, a l'interdiction de quitter le pays et devra obtenir l'autorisation d'un juge pour entrer en contact avec son épouse (auditionnée comme témoin par la justice nippone). L'utilisation d'un smartphone ou d'un ordinateur lui est quasiment interdite.

L’histoire se répète pour le dirigeant déchu de Renault-Nissan. Le 6 mars déjà, il quittait le centre de détention de Tokyo après un séjour de 108 jours après s’être acquitté d’une caution d’un milliard de yens (presque 8 millions d’euros) et était placé en résidence surveillée (avec des restrictions de communication) dans l’attente de son procès. Mais Carlos Ghosn avait été de nouveau arrêté le 4 avril, de nouvelles charges étant retenues contre lui, et placé en détention.

Deux ans de procès ?

Sa libération probable pourrait marquer la fin des investigations de la justice japonaise. Le procès de Carlos Ghosn devrait débuter en septembre 2019, et durer jusqu’à deux ans.

Le franco-libanais va maintenant pouvoir préparer sa défense et de reposer. Ses avocats affirment qu’il souffre d’une insuffisance rénale chronique, ce qui pourrait avoir pesé dans la décision de la justice japonaise de le libérer sous caution. D’après la Nikkei Asian Review, les avocats de Ghosn et l'accusation entameront les procédures préliminaires d’avant procès dès le 23 mai. "Ils exposeront leurs principaux arguments et énuméreront les témoins qu'ils ont l'intention d'appeler au procès principal", explique la revue.

0 Commentaire

Carlos Ghosn libéré sous caution pour la deuxième fois, mais soumis à un strict contrôle

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS