Le tribunal accorde un nouveau délai d'une semaine à GM&S

Le tribunal de commerce de Poitiers a prolongé lundi 24 juillet la période d'activité de l'équipementier GM&S Industry jusqu'au 31 juillet, accordant une nouvelle fois un sursis aux parties prenantes au dossier pour qu'elles s'entendent sur une offre ferme.

Partager
Le tribunal accorde un nouveau délai d'une semaine à GM&S

"Je constate en lisant la décision que le dirigeant de l'entreprise GMD a fait parvenir une note en délibéré demandant au tribunal de lui accorder un court délai", a dit l'avocat des salariés, Jean-Louis Borie, à la presse. Le 31 juillet, "il pourra être statué, soit sur l'absence d'offre de reprise si les conditions suspensives ne sont pas réunies, soit sur la réalisation d'un plan de cession partiel".

C'est la troisième fois que le tribunal de commerce accorde un sursis pour permettre aux acteurs du dossiers de s'entendre. La première fois, le groupe GMD avait seulement manifesté son intérêt dans l'usine de La Souterraine mais n'avait pas déposé d'offre. La deuxième fois, aucune des clauses suspensives n'avaient pas été remplies.

Conditions posées par le repreneur

Le groupe GMD propose de reprendre 120 salariés sur 277. Il réclame cependant la conclusion d'un bail sur les bâtiments hébergeant GM&S, l'obtention d'un financement de 15 millions d'euros en vue de la modernisation de l'usine, ainsi que l'adhésion des salariés au projet. Au ministère de l'Economie, on indique que les deux premières clauses ont été remplies mais qu'il manquerait l'approbation des salariés. Le président du groupe GMD, Alain Martineau, doit se rendre dans l'usine de La Souterraine cette semaine pour présenter son projet, précise le gouvernement.

Les salariés, eux, demandent une poursuite des activités jusqu'à fin août au minimum pour leur laisser le temps de négocier avec le repreneur. Ils espèrent ainsi augmenter le nombre d'emplois repris. "A quoi arrive-t-on aujourd'hui? A des jugements successifs, où chaque fois, vous êtes sur le grill sans savoir ce qui va se passer", a dit Jean-Louis Borie. "Tout ça ne me satisfait pas. Tout ça est trop court."

(Caroline Pailliez et Cyril Camu, édité par Yves Clarisse)

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - TOULOUSE BUSINESS SCHOOL

Travaux de maintenance, réparation et rénovation sur le campus parisien de TBS Education

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS