Le travail dans l'oeil des cinéastes

Lejaby sauvé, SeaFrance coulé. Les usines attirent l’attention en cette période électorale. Et le festival "Filmer le travail" qui se déroule du 3 au 12 février offre un petit zoom sur cet univers-là et sur les entreprises sous toutes leurs formes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le travail dans l'oeil des cinéastes

"Les Contis, gonflés à bloc", un témoignage sur le combat des ouvriers de l'usine Continental de Clairoix dans l'Oise en 2010 après l'annonce de la fermeture du site. Voilà le genre de films proposés pour la troisième année consécutive au festival "Filmer le travail".

La compétition oppose 17 films récents, essentiellement des documentaires. Parmi ces films figurent donc "Les Conti, gonflés à bloc" de Philippe Clatot (2010), mais aussi "Voix de garage" de Philippe Guilloux (2011), qui évoque une entreprise solidaire qui répare les voitures de bénéficiaires des minimas sociaux. "Un fossoyeur un jour" de Charlotte Grange (2010) pointe pour sa part le quotidien d'un employé du cimetière de Pantin.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le festival propose aussi une compétition entre une dizaine de courts-métrages, réalisés par des amateurs sur leur quotidien au travail. Les organisateurs espèrent accueillir quelque 6 000 visiteurs.

L'année dernière, le prix Mediapart a été remis à un court métrage concernant un intérimaire qui enchaîne des missions de manutention dans les usines. Aussi noir qu'élégant, il ressort un certain mal-être de ce film :

Pour voir les films de l'année dernière, cliquez ici.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS