Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le tramway Citadis d’Alstom se prépare à rouler en Ukraine

Manuel Moragues , , ,

Publié le

Alstom Transport a signé un accord pour produire la version russifiée de son tramway vedette Citadis en Ukraine. En ligne de mire, le marché du renouvellement de l’obsolète flotte du pays.

Le tramway Citadis d’Alstom se prépare à rouler en Ukraine © Occitandu34 - c.c

Le Citadis persiste à l’Est. Alstom Transport a annoncé, ce lundi 24 juin, avoir signé un accord avec City Transport Group, une filiale du groupe LAZ et principal fabricant de bus en Ukraine. Le partenariat, qui inclut aussi TramRus, la coentreprise d’Alstom et de son allié russe Transmashholding (TMH), vise à localiser en Ukraine la production des tramways Alstom pour le marché local.

City Transport Group produirait, exploiterait et maintiendrait, sous licence TramRus, la version russe du tramway vedette d’Alstom, le Citadis CIS (Commonwealth of Independent States, Communauté des Etats indépendants). Conçue par le constructeur français, ce tramway "winterisé" supporte des températures de -40°C. Il est aussi équipé de bogies pivotants lui permettant d’amortir les irrégularités des voies souvent en mauvais état des réseaux russes et est-européens. De quoi éviter le long et coûteux renouvellement des voies.

Défaite en Russie, victoire au Canada

Le marché potentiel des pays de l’ex-URSS mérite bien une version dédiée. Selon Alstom, 2 500 tramways circulent en Ukraine, dont 80% sont obsolètes. Le besoin de renouvellement des flottes est aussi criant à Moscou, où circulent près de 1 000 tramways, et Saint-Pétersbourg (800 tramways). Le constructeur français n’a cependant pas encore remporté de contrat pour son Citadis CIS. Partis grand favoris pour un premier contrat moscovite portant sur 120 tramways, Alstom et TMH s’étaient vus souffler la victoire, fin 2012, par Bombardier Transport, allié à Uralvagonzavod, après un appel d’offres mouvementé.

Le Citadis pourrait aussi percer plus à l’est : la semaine dernière, Alstom a annoncé avoir signé un partenariat avec le japonais J-TREC pour étudier le marché local des tramways et tram-trains. Si la Russie, l’Ukraine et encore plus le Japon restent à se concrétiser en termes de contrats, c’est à l’ouest qu’Alstom a conquis un nouveau marché pour son Citadis, déjà vendu à 1 650 exemplaires dans le monde – dont la moitié en France. En février 2013, le constructeur a vendu 34 tram-trains Citadis (la nouvelle version, « Spirit ») à la ville d’Ottawa, pour 400 millions d’euros, maintenance sur 30 ans incluse.

Manuel Moragues

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus