Le train « bibi », mi-diesel/mi-électrique

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le train « bibi », mi-diesel/mi-électrique
Bombardier, le constructeur aéronautique et ferroviaire québécois, lance aujourd'hui son nouveau train régional baptisé « hybride bibi ». Il est capable de rouler sur des voies ferroviaires électrifiées ou non et de recevoir des tensions électriques différentes (1 500 volts ou 25 000 volts).

Au départ ce matin de la gare de l'Est à Paris pour se rendre à Troyes (Aube) dans la matinée, le premier engin de ce type au monde roulera en mode électrique jusqu'à Gretz (Seine-et-Marne), puis passera en mode diesel. L'intérêt de ce genre de train réside dans le fait que les voyageurs n'aient plus à changer de véhicule, ni de locomotive en fonction du type de voies.

Pour le moment, déjà dix régions françaises ont passé commandes à Bombardier pour ce nouveau train, fabriqué à Crespin (Nord) : Champagne-Ardenne, Rhônes-Alpes, Poitou-Charentes, Ile-de-France, Bretagne, Haute-Normandie, Bourgogne, Picardie, Nord-Pas-de-Calais et Alsace.

Camille Harel

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS