Le trafic internet multiplié par quatre d'ici 2016

Selon la dernière étude de Cisco, une entreprise informatique américaine, l'usage croissant d’appareils tel que smartphones et tablettes laisse présager une explosion du trafic internet. Le trafic de données devrait quadrupler d'ici 2016.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le trafic internet multiplié par quatre d'ici 2016

Dans quelques années ce trafic pourrait atteindre 1,3 zettaoctet, sachant qu’un zettaoctet équivaut à mille milliards de giga-octets. C’est quatre fois le volume de 2011, d’après les prévisions sur le trafic mondial du groupe californien. Le nombre de connexions réseau devrait atteindre les 18,9 milliards en 2016, contre 10,3 milliards l’année dernière d'après l'étude, publiée le 30 mai et accompagnée d’un document intitulé "L’Ere Zettabyte".

Outre le trafic de données en constante augmentation, le nombre d’internautes devrait, lui aussi, continuer d'augmenter et passer à 3,4 milliards en 2016, soit environ 45% de la population mondiale selon les estimations des Nations unies, précise Cisco. Cette expansion s’explique par l’augmentation du nombre de terminaux connectés à Internet : ordinateurs individuels, smartphones, tablettes et connexions de machine à machine (M2M).

L'étude prend aussi en compte la vitesse croissante du débit, qui serait multipliée par quatre, et la part grandissante du wifi. En 2016, Cisco s'attend à ce que plus de la moitié du trafic internet mondial passe par une connexion sans fil.

Parallèlement, lors d’une précédente étude spécifique aux téléphones portables présentée en février 2012, Cisco prévoyait une explosion du data mobile pour 2016 accompagnée par une forte croissance du trafic mondial de données. "Dans cinq ans, prévoyait l'étude, ces appareils seront plus nombreux que la population mondiale". La raison de ce boom : une croissance du trafic cloud sur les réseaux mobiles.

La croissance du data mobile devrait avoir un impact mécanique sur les infrastructures réseau, ce qui porte à croire que les opérateurs pourraient exploiter de plus en plus les réseaux Wi-Fi pour désengorger leurs réseaux mobiles. Tout l’enjeu pour l’entreprise sera donc de renforcer la sécurisation et la gestion de ses réseaux sans-fils.

Les solutions possibles

Si Cisco tire la sonnette d’alarme en ce qui concerne l’augmentation du trafic des données, Julien Coulon, cofondateur de Cedexis, une entreprise spécialiste de l'optimisation de trafic sur Internet, a une vision plus rassurante sur la question : " Le nombre de nouveaux réseaux augmente et, chaque jour, de nouveaux opérateurs plus ou moins importants apparaissent. Chaque nouvel opérateur participe à l’augmentation de la bande passante globale. De conséquence, il arrive que la connexion de l’internaute vers certains services soit dégradée à certains moments de la journée. L’éditeur de contenu risque de perdre des clients au profit d’un concurrent, comme par exemple Yahoo face à Google, explique-t-il. Il est possible de résoudre ce type de problème et soulager les infrastructures".

D'après Julien Coulon, les opérateurs ont anticipé la croissance du trafic internet et commencent à mettre en place des solutions. "Une des options prévues est le recours aux serveurs de cache (CDN) régionaux afin de soulager les réseaux d’accès. En optimisant la connexion d’un site, l’éditeur de contenu peut augmenter ses performances techniques et commerciales. Ce processus est intéressant car, outre le fait d’augmenter les performances des sites, l'éditeur qui s’adresse à un prestataire de cache national participe d’une certaine façon à l’économie locale. Tout le monde est gagnant".

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS