"Le tournesol souffre d'une baisse de productivité", alerte Terres Inovia

A l’issue de la campagne céréalière 2018/2019, la production française de tournesol est projetée à 1 176 800 tonnes, en repli de 26,4%. Sur cinq ans, la baisse est de 25,7%. Les surfaces ont également baissé : -28,3% depuis la campagne 2013/2014. David Gouache, directeur de la recherche et directeur adjoint de l’institut technique agricole des plantes à huile et protéines Terres Inovia, détaille ce déclin.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les surfaces françaises de tournesol sont en baisse.

L’Usine Nouvelle – Comment peut-on quantifier le déclin de la culture du tournesol en France ?

David Gouache – Au début des années 2000, environ 900 000 hectares (ha) étaient cultivés, alors qu’on est aujourd’hui sur un chiffre qui oscille entre 550 000 et 600 000 ha. Les surfaces de tournesol se sont concentrées dans certains bassins de production, notamment en Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, gros producteurs historiques, ainsi qu’en Centre Val-de-Loire. Les endroits où l’on retrouve du tournesol sont ceux où l’on retrouve des organismes stockeurs ont les capacités de le traiter, en optimisant leurs coûts logistiques.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Quelles en sont les causes principales ?

Ces dix dernières années, les agriculteurs ont rencontré de gros problèmes de dégâts causés par les oiseaux (corbeaux, pigeons). Par ailleurs, on constate que les surfaces sur lesquelles se sont concentrées les plantations de tournesol sont un peu moins productives. Il y a moins d’agriculteurs qui produisent du tournesol, mais ceux qui en produisent en mettent souvent (tous les deux ans environ, alors que nous préconisons tous les trois ans environ sur les parcelles).

Quels sont les impacts éventuels sur la production de miel ?

Avec nos collègues de l’Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation, nous souhaitons nous pencher sur les liens entre les variétés, les contextes de culture et la production de miel. Nous assistons à une baisse des surfaces de tournesol ainsi qu’à une stagnation des rendements. Le cheptel d’abeilles ne s’est peut-être pas adapté à la baisse des surfaces.

0 Commentaire

"Le tournesol souffre d'une baisse de productivité", alerte Terres Inovia

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS