Le tourisme, locomotive de la sortie de crise, dit Hervé Novelli

PARIS (Reuters) - Le secteur du tourisme pourrait aider l'économie française à sortir de la crise, grâce à la nette reprise des réservations au premier semestre et à des perspectives encourageantes pour l'été, déclare le secrétaire d'Etat chargé du Tourisme, Hervé Novelli.

Partager

Le secteur du tourisme, qui représente 7% du produit intérieur brut français, devrait enregistrer une croissance de 10 à 15% en 2010 en termes de nuitées, grâce à l'afflux des clientèles françaises et étrangères, notamment des Allemands et des Britanniques, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse.

"Cette branche peut jouer un rôle de locomotive de sortie de crise", a souligné Hervé Novelli, chargé du commerce, de l'artisanat, des PME, du tourisme, des services et de la consommation.

"La crise est effacée, c'est ma conviction, pour l'économie touristique et je souhaite que cela annonce d'autres bonnes nouvelles de l'ensemble de l'économie", a-t-il ajouté.

Hervé Novelli a précisé qu'hôteliers, loueurs d'hébergements et terrains de campings affichaient pour l'été des taux de réservation au moins similaires à ceux de 2009, avec une tendance à l'allongement des durées de séjour.

Selon les estimations du baromètre Atout France-TNS Sofres, la fréquentation des Français a augmenté de 12% en nuitées et en voyages au premier semestre, retrouvant ainsi son niveau du premier semestre 2008, considéré comme normal.

Le nombre de voyages a progressé de 5,5% au premier semestre pour les cinq premières clientèles européennes (les Allemands, les Néerlandais, les Britanniques, les Belges et les Italiens).

La France, première destination touristique mondiale avec quelque 74 millions de touristes étrangers en 2009, veut mieux protéger les visiteurs contre les abus dont ils peuvent être les victimes, avec la diffusion d'une brochure sur les "dix désagréments à éviter pendant les vacances" - malheureusement uniquement éditée en français.

Les contrôles porteront notamment sur les qualités d'hygiène et de traçabilité des produits proposés aux touristes afin d'éviter des cas comme celui constaté en 2009 d'un reconditionnement d'huile d'Andalousie achetée en bidons et mise en bouteilles pour être revendue sur des marchés comme une huile de Provence.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS