Le Tour de France est-il sur la voie du développement durable ?

198 voitures (pour 180 cyclistes), une pluie d’objets publicitaires distribués par la caravane, les déchets des 15 millions de spectateurs postés sur le bord des routes … Derrière la carte postale champêtre, le Tour de France n’est pas franchement écolo.
Partager
Le Tour de France est-il sur la voie du développement durable ?

Afin de limiter les dégâts, ses organisateurs tentent de mettre l’accent, depuis 2006, sur le recyclage des déchets. Un partenariat a été noué avec Eco-Emballages, l’organisme chargé du tri, de la collecte et du recyclage des emballages ménagers. L’idée ? Inciter les spectateurs mais aussi les membres de la caravane du Tour (3000 itinérants !) à trier leurs déchets grâce à la distribution de sacs poubelle jaune et gris et de conteneurs de tri. La Grande Boucle est en effet une usine à déchets. En 2009, près de 20 tonnes de déchets avaient été récupérés sur les seules pentes du Mont Ventoux, ce qui avait à l’époque créé la polémique.

Pourtant certaines équipes tentent de montrer l’exemple. L’équipe Saur-Sojasun a adopté une charte Développement durable en mars 2010. Ses neuf coureurs portent des maillots en fibres polyester recyclées et mis au point par l’entreprise Noret. Ces mêmes maillots sont équipés dans le dos de poches poubelles pour recueillir les déchets de collation. Les coureurs boivent dans des bidons biodégradables … qu’ils évitent de jeter sur le bord des routes.

L’équipe s’enorgueillit aussi d’une flotte de douze Citroen qui rejettent en moyenne moins de 160 grammes de CO2 par kilomètre. Peut mieux faire : les voitures les moins émettrices du marché sont à moins de à 90 g/CO2.Toujours sur ce volet, le holà a aussi été mis sur la climatisation des véhicules dont l’usage est restreint. Et s’il fait vraiment très chaud ? "C’est une question de discipline et d’habitude", explique convaincu Philippe Raimbaud, le directeur du développement de la formation cycliste.

Comme Saur est spécialiste en gestion des services de l’eau (groupe Séché), son équipe récupère évidemment les eaux usées des douches et des machines à laver installées dans son bus. "Plutôt que de les rejeter dans la nature, elles sont mises dans des citernes et envoyées dans des centres de traitement de la Saur", précise Philippe Raimbaud. En tête de la course pour le développement durable, l’équipe Saur-Sojasun réussira-t-elle à entrainer dans sa roue l’ensemble du peloton ?

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Architecte produits & systèmes / orienté Cyber-sécurité F/H

Safran - 13/11/2022 - CDI - Les Ulis

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - La Grande-Motte

Fourniture de matériels de balisage en mer

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS