Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le touche-à-tout des signaux faibles : Éric Monchalin, vice-président, responsable IA d’Atos

Publié le

Éric Monchalin 56 ans est vice-président, responsable IA d’Atos, Bezons

Le touche-à-tout des signaux faibles : Éric Monchalin, vice-président, responsable IA d’Atos

De la prospection pétrolière à la navigation des avions de combat, Éric Monchalin accompagne les clients d’Atos qui veulent conjuguer transformation digitale et compétitivité. Cet ingénieur « touche-à-tout », formé à l’École supérieure d’informatique électronique automatique (Esiea, devenue École d’ingénieurs du monde numérique), passe de la maintenance des centrales nucléaires à la connectivité des réseaux de serveurs Unix. Pour la filiale Worldline (paiements électroniques) d’Atos, il prépare la mise en production d’un système de sécurisation qui remplace les règles par l’intelligence artificielle fondée, comme souvent, sur les signaux faibles. En parallèle, il travaille sur la maintenance prédictive, les flux vidéo et les chatbots. « Bien que l’IA ait déjà une longue histoire », il se dit « fasciné de constater à quel point il reste à innover » et séduit par « l’idée d’améliorer la performance d’un processus complexe à partir d’algorithmes probabilistes et non plus déterministes ». Grâce à l’industrie 4.0, « il va y avoir beaucoup d’IA répartie chez des agents dispersés qui communiquent entre eux. C’est une opportunité de gain de productivité. » Éric Monchalin pense que l’on pourra demain « produire au même coût en France ou au bout du monde, car un robot coûte le même prix en Chine, en Corée et en France. »

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle