Le torchon brûle entre les jeunes et l'entreprise

Ils sont cyniques, individualistes et peu concentrés selon les uns. Les autres répliquent qu’ils ne se sentent pas bien intégrés dans le monde de l’entreprise et déchantent. L’observatoire des cadres de la CFDT s’est penché, mercredi dernier, sur le fossé qui sépare les employeurs et les jeunes cadres fraîchement diplômés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le torchon brûle entre les jeunes et l'entreprise

« Entrant dans la vie active, je pensais trouver en mes supérieurs hiérarchiques, non pas des mentors mais des exemples, des modèles de professionnalisme et de mangement. J’ai parfois été très déçue… Certains d’entre eux travaillaient moins que moi. Ils étaient moins impliqués, faisaient moins d’horaires », déclare amère Claire Martin, 32 ans, ex-consultante junior. Elle n’est pas la seule à avoir expérimenté cette douche froide, comme le confirment les études et témoignages qui ont ponctué le séminaire organisé, mercredi dernier, par l’observatoire des cadres de la CFDT. Selon l’enquête de l’Apec, sur un échantillon de 680 jeunes cadres, en poste depuis moins de 3 ans, interrogés, près de la moitié pense l’équité comme valeur centrale de l’entreprise. A l’arrivée, seulement 20 % estiment qu’elle est bien présente dans l’entreprise. Une moitié exige un climat de confiance, mais seulement 30 % le ressentent effectivement. 45 % pensent qu’ils vont travailler avec des dirigeants exemplaires et des collègues emplis de professionnalisme. 50 % n’ont pas rencontré ces conditions de travail...

Lire la suite sur Emploi-pro.fr

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS