Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le Top 6 des investissements industriels dans le Grand Est au premier semestre 2018

Ambre Vochelet , ,

Publié le

Série d'été Cet été, région par région, L'Usine Nouvelle fait le point sur le top des investissements du premier semestre. Dans le Grand Est, nous avons sélectionné pour vous les 6 plus grands investissements réalisés entre janvier et juin.  

Le Top 6 des investissements industriels dans le Grand Est au premier semestre 2018
Saint-Michel Biscuits injecte 6 millions d’euros dans une ligne de production de pâtisseries surgelées sur son site de Commercy (Meuse).
© Saint-Michel Biscuits

Lhoist injecte 6,2 millions d’euros dans une carrière meusienne

Le producteur mondial de chaux Lhoist a trouvé une alternative à l’épuisement de la carrière calcaire exploitée par les aciéristes du land de Sarre (Allemagne). Il a inauguré au premier trimestre 2018, sur son site de Dugny-sur-Meuse (Meuse), un investissement de 6,2 millions d’euros destiné à répondre à leurs besoins en castine, un minerai employé dans le procédé d’agglomération.

Eurial investit 6 millions d’euros pour diversifier sa production

Le site de transformation laitière Eurial Ultra-frais de Château-Salins (Moselle) engage une double diversification pour retrouver les chemins de la croissance. Sa maison-mère, Eurial (groupe Agrial) a bouclé en mai un programme de 6 millions d’euros d’investissement soutenu à hauteur de 1,2 million d’euros par la région Grand Est. Cette enveloppe devrait se traduire par la création d’une trentaine d’emplois en CDI sur le site au cours des vingt prochains mois.

Saint-Michel Biscuits investit 6 millions d’euros dans la surgélation des madeleines de Commercy

Saint-Michel Biscuits a choisi son site de Commercy (Meuse) pour augmenter sa production de pâtisseries surgelées. L’usine lorraine connue pour sa célèbre madeleine, fait l’objet d’un investissement de 6 millions d’euros en vue d’aménager une troisième ligne de production. D’une capacité de 3 000 tonnes par an, cette unité sera entièrement dédiée au marché du froid. Dans la perspective de sa mise en service en octobre, le groupe français a annoncé le 5 juin son intention de recruter une trentaine de salariés. 

EuroBengale investit 4,5 millions d’euros  dans une plateforme logistique d’explosifs

Mondialement connu dans le domaine de la pyrotechnie mais aussi experte dans la logistique des explosifs, la SA Euro Bengale basée à Sauville (Ardennes) vient de créer à Connantray (Marne) une vaste plateforme de 4 kilomètres de long et 800 mètres de large destinée à accueillir, stocker et surveiller les produits des principaux fabricants français et étrangers d'explosifs civils. Ceci dans des conditions strictement réglementées.

Ce dépôt, le premier aussi important à être créé sur le territoire français et classé Seveso Seuil Haut, a nécessité un investissement de 4,5 millions d'euros. Une enveloppe financière qui comprend l'acquisition du terrain de 200 hectares achetés à France Domaine, la mise aux normes de l'endroit et la réalisation d'équipements pour assurer la sûreté et la sécurité d'une zone qui servit dans le passé de dépôt de munitions militaires.

Charcupac investit 2,5 millions d’euros dans une nouvelle ligne de tranchage

Le spécialiste du tranchage et du conditionnement de viandes et de charcuteries Charcupac à Ars-sur-Moselle (Moselle) se dote de capacités industrielles supplémentaires. L’entreprise qui travaille principalement pour les marques de distributeurs, a injecté 2,5 millions d’euros dans une nouvelle ligne automatisée. Le nouvel équipement –  la huitième ligne de tranchage et de conditionnement installée sur son site lorrain – a été mis en service en janvier. Il s’accompagne d’une extension des ateliers de 400 mètres-carrés.

Sofilab a investi 2,2 millions d'euros sur ses usines de Tournes et La Châtre

Leader sur le marché français du matériel d'abreuvement et de contention pour les bovins, ovins, caprins, porcins et équins et intervenant aussi dans le rotomoulage, le groupe Sofilab implanté à Tournes (Ardennes) est en train de finaliser un plan d'investissement de 2,2 millions d'euros sur le parc d'activités Ardennes Emeraude et à La Châtre (Indre) pour Satene.

Dans les Ardennes, une enveloppe de 250 000 euros a d'abord permis l'extension sur 1 000 m² de la société La Buvette qui dispose désormais d'un bâtiment de stockage de composants achetés à des sous-traitants. Pour la société sœur, Rotoplus, 1 200 000 euros sont injectés dans l'agrandissement et la surélévation d'un atelier de production et pour l'installation dans ce nouveau local d'une machine de rotomoulage de cinq mètres de diamètre et de 10 mètres de hauteur. L'acquisition de cet outil de production permet de fabriquer des pièces de plus grande taille et d'optimiser les coûts de production. Enfin, 150 000 euros ont servi à l'extension d'une aire de stockage extérieure de 4 500 m² pour des produits finis commun à La Buvette et à Rotoplus dont les locaux sont mitoyens.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle