Le top 10 des écoles d’ingénieurs les plus féminisées

Le classement 2015 des écoles d’ingénieurs de L’Usine Nouvelle permet de situer les performances des écoles en matière de mixité. Au global, il ne montre aucune progression de la part des jeunes filles dans les études d’ingénieurs, en dépit des efforts importants de toute une communauté pour les attirer.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le top 10 des écoles d’ingénieurs les plus féminisées

La présence de filles dans les écoles d'ingénieurs varie énormément, de 5 à 75% des effectifs selon les établissements. Selon leurs spécialités, surtout. Ce sont les écoles de chimie et d'agroalimentaire qui accueillent le plus grand de jeunes femmes dans leurs rangs (AgroSup Dijon, Chimie Lille et AgroParisTech en tête). Celles tournées vers le numérique ou la mécanique sont celles qui en ont le moins (l’Epita, école du numérique, et l’Isat, tournée vers l’automobile, accueillent 5% de filles dans leur dernière promotion). Les trois écoles du numérique les plus féminisée - au-dessus de la moyenne - sont l’Esaip (33%, grâce à une spécialité en environnement), Télécom Saint-Etienne et CPE Lyon (30% grâce à une spécialité en chimie).

Le top 10 des écoles "girlfriendly"


Part de filles en première année du cycle ingénieur, à la rentrée 2014

AgroSup Dijon 75%

Chimie Lille 64%

AgroParisTech 62%

Chimie Mulhouse 59%

Chimie Montpellier 57%

ESBS 56%

ESITPA 54%

Chimie Rennes 53%

ECPM 52%

Chimie ParisTech 49%

Retrouvez notre classement 2016 des écoles d’ingénieurs

Mais attirer les jeunes filles vers les études d’ingénieurs reste un défi pour les écoles. Un quart des élèves entrés en cycle ingénieurs à la rentrée 2014 dans les écoles ayant participé au classement 2015 de L’Usine Nouvelle, était des filles. Le même taux que l’an dernier. En dépit du travail des associations telles Pascaline, Elles bougent ou Femmes ingénieures, en dépit des efforts des écoles elles-mêmes pour aller chercher les filles dès le lycée, cette part stagne, alors que les industriels se montrent très intéressés par ces profils qui apportent un peu de diversité dans leurs équipes.

En tête de notre classement général, Polytechnique voit sa part de filles progresser de quatre points (elles sont 17% à être entrées cette année, contre 13% l’an dernier).

Cécile Maillard

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS