Le TGV, les Pigeons, la négo emploi... : la revue de presse de l'industrie

La Commission européenne veut ouvrir à la concurrence les lignes nationales de TGV dès 2019, les partenaires sociaux se réunissent pour tenter d'arracher un accord sur l'emploi, le mouvement des Pigeons entrepreneurs reprend du service et tire la sonnette d'alarme quant à la baisse des investissements en France... voici les sujets qui font la une de l'actualité industrielle ce jeudi 10 janvier.

Partager

Le TGV, les Pigeons, la négo emploi... : la revue de presse de l'industrie

Bruxelles veut libéraliser le TGV en 2013

Les Echos du 9 janvier mettent le transport ferroviaire en une avec une information exclusive : selon le journal, la Commission européenne présentera fin janvier une législation sur le transport ferroviaire. Point clef : l'ouverture à la concurrence sans restriction des lignes nationales de TGV dès 2019.

Emploi : dernière réunion patronat/syndicats pour tenter d'arracher un accord

Tous les médias reviennent ce 9 janvier sur la dernière ligne droite de la négociation emploi entre les partenaires sociaux. Le nouveau projet de texte envoyé par le patronat aux syndicats à la veille de la reprise des négociations concède des avancées aux salariés, mais exige des contreparties sur la flexibilité. Le Parisien-Aujourd'hui en France et Le Figaro ont choisi de consacrer leur une à ce sujet brûlant.

Le mouvement des Pigeons entrepreneurs s'inquiète de la baisse des investissements en France

Les entrepreneurs défenseurs des start-ups reprennent du service et dénoncent dans un rapport les effets du projet de loi de finances 2013 auprès des investisseurs. Un sujet traité par le site internet du magazine Challenges, avec une interview vidéo de l'instigateur du mouvement, Jean-David Chamboredon, le président du fonds Isai.


Le mouvement des "Pigeons" va-t-il être relancé ? par Challenges

Didier Porte ne sera pas la voix de Peugeot

Sollicité pour être la "voix" de la prochaine campagne radio de Peugeot, l'humoriste français a décliné l'offre et dévoilé le montant que lui proposait une agence de pub parisienne : un cachet de 340 000 euros, comme on l'apprend sur le site internet FranceTVinfo. "Peugeot licencie à tour de bras, ils vont supprimer 8 000 emplois et fermer l'usine d'Aulnay-sous-Bois rien que cette année, et ils sont prêts à lâcher 400 000 boulards à un gauchiste pour une poignée de spots radio à la con ! Ah, elle est bien gérée, la boîte !", a commenté Didier Porte.

Elodie Vallerey

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS