Economie

Le TGI de Chartres suspend le PES de Philips à Dreux

,

Publié le

La détermination des salariés de Philips EGP à Dreux aura finalement payé. Le tribunal de grande instance de Chartres a décidé ce vendredi de suspendre le projet de licenciements collectifs engagé par la direction de l’usine depuis octobre dernier. Elle a également ordonné la réouverture du site. La direction avait d’ailleurs anticipé sur cette décision en décidant dès ce matin de laisser les salariés rejoindre leur poste de travail... sans pour autant relancer la fabrication.

Rappelons que les juges avaient été saisis d'un recours en référé par les salariés de l’usine de téléviseurs à écran plasma, Ces derniers avaient été sommés samedi dernier par courrier recommandé à ne pas reprendre le travail, une procédure assimilée à une mesure de lock out qu'ils estimaient illégale. Le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, qui a rencontré hier les salariés et la direction a promis de tout faire pour garantir un emploi aux 212 salariés. « Choqué » par la décision de fermeture anticipée de la direction de Philips, il avait obtenu de la direction la réouverture du site. Pour autant, cette dernière a réaffirmé qu’il n’était pas question de revenir sur le projet de fermeture.


L'édition 2009-2010 de « L'ATLAS DES USINES » est disponible. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 753 sites de production de plus de 80 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.
 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte