Le textile dopé par Internet ?

Publié le

Dossier S'inspirant d'exemples américains dans l'acier ou la chimie, Etexx.com trouve une réponse électronique aux besoins du textile européen.

Le textile dopé par Internet ?

Sommaire du dossier

Le pari est ambitieux, mais il a le mérite d'essayer de donner à l'industrie textile européenne, que l'on sait créative, qualitative, mais mise à mal ces dernières années, des armes pour gagner en compétitivité. L'idée : Etexx.com, ou Electronic Textile Exchange, une plate-forme pour les professionnels du textile qui a vocation à réunir les fournisseurs européens pour mieux séduire les acheteurs du monde entier. " Il n'est pas question de nous substituer au réseau traditionnel mais bien de l'optimiser ", explique Frédéric Allard, cofondateur et actuel P-DG, qui fait d'ores et déjà travailler une cinquantaine de personnes. Si la chimie ou l'automobile ont été les premiers à s'intéresser à la désintermédiation provoquée par Internet, l'industrie du textile a également beaucoup à gagner à faciliter la mise en relation des acheteurs et des industriels. Le secteur est en effet hyperfragmenté, avec plus de 117 000 entreprises textiles en Europe. La chaîne comprend de nombreux intermédiaires alors que le consommateur réclame un renouvellement des produits non plus saisonnier, mais presque permanent. Enfin, les échanges directs fournisseurs-acheteurs sont coûteux et ponctuels. Un constat qui amène de nombreux acteurs, et notamment Etexx en France, à penser qu'Internet peut offrir à la fois une réduction des coûts d'acquisition de clientèle et un potentiel de visiteurs bien plus important qu'un salon professionnel. Etexx, qui se veut une plate-forme neutre, ne perd cependant pas de vue la concurrence des acteurs " brick and mortar " - de la " vieille économie " - du secteur de la grande distribution, ni ses concurrents directs qui visent les marchés chinois, sud-américains, etc. La jeune société française permet pour le moment d'échantillonner en ligne quelques-unes des 5 000 références visibles en haute définition et assorties d'une fiche technique détaillée, puis de suivre l'évolution de sa requête (demande reçue, honorée, en cours d'échantillonnage), d'accéder à l'actualité du textile-habillement, de s'informer sur les tendances. Les utilisateurs, quelque 230 fournisseurs qualifiés et près de 10 000 visiteurs chaque mois, peuvent également, grâce à MyEtexx, personnaliser l'interface du site pour accéder directement à des informations choisies. Et pour mieux séduire les Européens, le site est disponible en français, en anglais et bientôt en allemand, italien et espagnol. Plus stratégiques, les nouveautés de la rentrée touchent directement au e-business. En octobre, il sera possible, pour des acheteurs et des fournisseurs triés sur le volet et munis d'une carte et d'un boîtier sécurisés, de négocier (appels d'offres, enchères inversées) et d'opérer des transactions, de suivre en direct l'état d'avancement de la commande, d'accéder à des services de transport, d'assurance, de crédit, ou encore de contrôler la solvabilité de son interlocuteur. Pour s'attaquer à ce marché des transactions entre professionnels du textile estimé à plus de 650 millions de francs, la start-up a levé 46 millions de francs. Une somme qui lui permet de mettre en place une communication efficace afin de séduire le maximum de fournisseurs européens et d'acheteurs, notamment américains. Etexx leur sera d'ailleurs présenté en septembre au salon Material World de Miami. Caroline Rousseau Etexx : Un nouveau visage avant la fin de l'année Pôle " communauté " : Actualité de la filière (informations de type journalistique). Actualité de la mode (tendances, inspirations, prospectives stylistiques). Pôle " marketplace " : Espace public (vitrine de l'offre européenne : recherche thématique sur 15 000 références et échantillonnage en ligne). Espace privé, e-commerce (accès réservé à un club d'acheteurs et de vendeurs pour la négociation et la transaction).

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte