Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le test électronique pénalisé par les télécoms

, ,

Publié le

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Ce n'est pas une surprise : le marché français des appareils de mesure et de test électroniques s'est effondré de 31% en 2001, à 307,5 millions d'euros. La cause ? Les télécommunications mobiles, qui ont bien sûr lourdement pesé sur ce résultat.

Le Simtec, le syndicat français des fabricants d'appareils de test et de mesure électroniques, qui vient de publier ces chiffres ce matin, relativise cette baisse. Ce résultat est en fait à comparer aux 280 millions d'euros réalisés en 1999 par la profession. « Notre métier a une base solide, si l'on excepte l'année 2000, exceptionnelle », estime Michel Bègue, président du comité marketing et directeur commercial d'Agilent Technologies.

L'impact des télécommunications s'est essentiellement porté sur les matériels radiofréquences. « La production de téléphones mobiles avait été évaluée à 80 millions d'unités produites par an en France, rappelle Jean-Christophe Prunet, Directeur général de Rohde & Schwarz. Les investissements de 2000 avaient été dimensionnés pour cette production. »

En 2001, la part du GSM dans les achats de matériels a été réduit à sa plus simple expression. « En 2002, il y aura quelques investissements pour l'UMTS, estime Jean-Christophe Prunet. Mais la plupart ont déjà été faits. » Moralité, la reprise ne se fera que lentement et certainement pas avant 2003.

En ce qui concerne la téléphonie filaire, là aussi la reprise est plus lente qu'espérée. « C'est un marché sain sur le long terme, explique Patrick Gianina, P-DG d'Acterna. Mais le surendettement des opérateurs traditionnels, les faillites des opérateurs alternatifs et les retards à l'allumage de l'UMTS et de l'Internet rapide font que les investissements en équipements sont moins rapides que prévus. Il faudra attendre le décollage de l'ADSL. »

Pour l'heure, la croissance attendue du marché se fera grâce aux domaines traditionnels de l'automobile et du militaire.

Jean-Pierre VERNAY

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle