Le taïwanais Nanya investit 1 milliard de dollars dans le fleuron américain des mémoires Micron

Le premier fabricant taïwanais de mémoires Nanya Technology a convenu de prendre 5% du capital de son correspondant américain Micron Technology. Un investissement de près de 1 milliard de dollars destiné à lui ouvrir accès aux technologies avancées de production de puces Dram.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le taïwanais Nanya investit 1 milliard de dollars dans le fleuron américain des mémoires Micron

Le fabricant taiwanais de mémoires à semiconducteurs Nanya Technology et son correspondant américain Micron Technology resserrent leurs liens. Le premier a convenu de prendre 5% du capital du second, ce qui représente un investissement de 996 millions de dollars.

Partenariat depuis 2003 en production

Cette participation s’inscrit dans un accord global visant à revoir le partenariat industriel entre les deux parties. Nanya Technology et Micron Technology collaborent dans la production de puces Dram depuis 2003 à travers leur coentreprise Inotera Memories qui dispose de deux usines à Taïwan. Le fabricant américain se prépare à prendre 100% du contrôle de cette joint-venture en rachetant les 67% des parts de ses partenaires taïwanais : Nanya Technology et sa maison mère Formosa Plastics Group. La transaction se monte 3,2 milliards de dollars. Elle n’attend plus que l’accord des autorités américaines pour être finalisée en décembre 2016. L’investissement de Nanya Technology dans Micron Technology apparait comme la contrepartie de cette opération.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Industriel stratégique pour les Etats-Unis

Seul fabricant américain de mémoires Dram et Flash, Micron Technology est considéré comme l’un des fleurons des semiconducteurs aux Etats-Unis. Sur son marché, il affronte principalement les coréens Samsung et SK Hynix, et le japonais Toshiba. Les autorités américaines y voient une source stratégique d’approvisionnement et une condition primordiale de sécurité nationale. C’est pourquoi ils se sont opposés aux tentatives de son rachat par le chinois Tsignhua Unigroup.

A travers sa prise de participation, Nanya Technology espère néanmoins accéder aux technologies avancées de production de puces Dram de Micron Technology.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS