L'Usine Santé

Le tableau de bord de la vaccination anti-Covid-19

Gaëlle Fleitour , , , ,

Publié le , mis à jour le 14/01/2021 À 21H08

Infographie Tous les jours, l’Usine Nouvelle vous propose les principales données de la campagne de vaccination en France, région par région, et une comparaison avec ce qui se passe dans le reste du monde. Découvrez également toutes les informations sur le développement, le lancement et la fabrication des vaccins anti Covid-19.

Sommaire du dossier

Un an et trois jours après l’annonce du premier décès officiel dû au Covid-19 à Wuhan, dix enquêteurs de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sont arrivés le 14 janvier dans la métropole chinoise pour tenter de comprendre comment est née l’épidémie et comment elle s’est développée. (Crédit: Nicolas Asfouri / AFP)

 

L'actu du jour

"Le variant anglais est plus contagieux, de l'ordre de 30 à 70%", a alerté le ministre de la Santé Olivier Véran lors d'une conférence de presse le 14 janvier, "et en particulier chez les enfants". La circulation de ces souches reste limitée dans le pays. Le variant britannique serait responsable d’1,4% des cas de Covid-19 actuellement diagnostiqués en France. "Nous allons durcir fortement les conditions d'entrée sur le territoire national et renforcer les contrôles aux frontières", a annoncé en réaction le Premier ministre Jean Castex.


Nombre de personnes vaccinées en France

Depuis le 26 décembre 2020 (au 14 janvier 2021) : 318 216 personnes

 

Répartition par régions

Région

Nombre de personnes vaccinées

Part de personnes vaccinées pour 100 000

Auvergne-Rhône-Alpes

32 705

409

Bourgogne-Franche-Comté

18 422

656

Bretagne

13 967

419

Corse

1 436

424

Centre-Val-de-Loire

9 836

382

Grand Est

28 256

509

Hauts-de-France

24 870

414

Île-de-France

61 173

501

Nouvelle Aquitaine

34 689

580

Normandie

23 599

709

Occitanie

31 897

542

Provence-Alpes-Côte-d’Azur

21 372

423

Pays-de-la-Loire

15 326

405

Guyane

29

11

Guadeloupe

187

48

Martinique

452

123

 
(Source: Direction générale de la santé, 14 janvier 2021)


Comment la France se positionne à l’échelle mondiale

Les étapes du calendrier vaccinal en France

Peuvent se faire vacciner actuellement :

  • Les personnes âgées en EHPAD ou en unité de soin de longue durée;
  • l’ensemble des soignants de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités;
  • les pompiers de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités;
  • les aides à domicile de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités;
  • personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d’accueil médicalisés et les maisons d’accueil spécialisées.

Depuis le jeudi 14 janvier :  inscriptions pour les personnes présentant des facteurs de comorbidité (ciblées comme particulièrement à risque) quel que soit leur âge, et aux personnes de plus de 75 ans, pour une vaccination à partir du 18 janvier. En ligne sur : Doctolib, Maiia et Keldoc.

 

Les vaccins autorisés en France

Moderna depuis le 8 janvier

Pfizer-Biotech depuis le 24 décembre

 

Les usines françaises déjà mobilisées

Si le vaccin de Pfizer-BioNTech est actuellement produit en Belgique, dans l’usine de Puurs de Pfizer, il pourra compter à partir d’avril également sur une fabrication française. Le sous-traitant pharmaceutique français Delpharm avait en effet obtenu en novembre 2020 un contrat auprès de BioNTech pour le remplissage de plusieurs dizaines de millions de doses, sur son site de Saint-Rémy-Sur-Avre (Eure-et-Loir).

Moderna a confié au groupe suédois Recipharm, un des principaux sous-traitants pharmaceutiques d'Europe, les opérations de formulation et de remplissage-finition des premiers vaccins. Elles auront lieu en France "au cours du premier semestre 2021", sur le site de Recipharm de Monts (Indre-et-Loire), une ancienne usine d’AstraZeneca.

Une autre PME située en France sera impliquée dans la fabrication des doses Moderna. Le site de Chenôve (Côte-d'Or), propriété du sous-traitant suisse CordenPharma, doit fournir des excipients lipidiques, une molécule entrant dans la composition du vaccin de Moderna.


Les différentes technologies de vaccins

Inactivé, protéine recombinante, ARN messager ou OGM... L’Usine Nouvelle démêle ici le vrai du faux sur les quatre principales technologies utilisées pour mettre au point ces vaccins anti-Covid-19.

Le classique vaccin tué ou inactivé

Utilisé par les laboratoires chinois Sinopharm et Sinovac

Les protéines recombinantes

Utilisées par le français Sanofi, allié à son concurrent anglais GSK

L’ARN messager

Utilisé par Pfizer et BioNTech, mais aussi par Moderna

Les vaccins génétiques

Le vaccin à ADN est expérimenté par l’organisme français Institut Pasteur. Les vaccins vivants recombinants sont utilisés par l’américain Janssen (filiale de J&J) et l’anglo-suédois AstraZeneca.

Réagir à cet article

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte