Le sursaut de Sharp

Ridha Loukil

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le sursaut de Sharp
Le nouveau PDG, Tai Jeng-wu (à gauche), redonne du souffle au groupe japonais.
© Buddhika Weerasinghe/Bloomberg via Getty Images
Changement radical de posture chez Sharp. Après avoir passé cinq ans à réduire la voilure et à vendre des actifs, le groupe japonais d’électronique, passé sous le contrôle de Foxconn, repart à l’offensive. Pour son nouveau PDG, le Taïwanais Tai Jeng-wu, numéro 2 de Foxconn, l’urgence est de restaurer la confiance des clients et financiers et de remotiver le personnel. Il a donc annulé les baisses de salaires des cadres, racheté le campus abritant le siège social à Osaka, et sonné le retour dans la télévision. Pour la petite lucarne, plus question de se replier sur le Japon et ailleurs de se contenter de licencier sa marque. Sharp veut revenir en Europe et en Amérique du Nord en renégociant les accords de cession d’actifs avec le slovaque UMC et le chinois Hisense. Dans les panneaux solaires, l’heure est à[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte