L'Usine Auto

Le suicide d’un salarié de Gefco considéré comme accident du travail

,

Publié le

La décision de la CPAM de Gironde ouvre notamment droit aux prestations dues aux ayants droit.

Le suicide d’un salarié de Gefco considéré comme accident du travail © D.R.

"La CPAM a reconnu ce suicide comme accident du travail dans une décision datant du 16 juillet, selon un communiqué du syndicat Force ouvrière. La CPAM de Bordeaux à notifié à sa veuve la prise en charge du suicide de son défunt mari et donc la reconnaissance de l'accident du travail".

Hervé Marsollier, 46 ans, chef de l'agence Gefco de Bordeaux, s’était pendu le 5 mars dans un local de la société de Bordeaux. Il avait laissé un courrier détaillant les causes de son geste désespéré. Il y évoquait alors "objectifs intenables avec la perte de clients importants", "l'animosité et les réflexions acerbes" de l'un de ses responsables hiérarchiques et "l'insuffisance des moyens commerciaux" pour maintenir le chiffre d'affaires.

Selon le syndicat FO, Hervé Marsollier avait demandé sa mutation "pour un poste inférieur", une demande inhabituelle "qui n'a pourtant fait tilter personne".

Le cadre avait aussi des inquiétudes sur les projets de la direction qui viserait à supprimer l’activité de messagerie de cette entreprise de 9 400 salariés. La direction de Gefco n’a pas voulu commenter ces informations.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte