Le suédois SCA achète l'allemand BSN medical pour 2,7 milliards d'euros

STOCKHOLM (Reuters) - Le suédois SCA a annoncé lundi l'acquisition de l'allemand BSN medical, fabricant de dispositifs médicaux adhésifs ou orthopédiques tels que pansements et attelles, pour 2,74 milliards d'euros.

Partager

Cette opération valorise BSN à quasiment 12 fois le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) de 235 millions d'euros attendu en 2017. A titre de comparaison, la valorisation de son concurrent Convatec, récemment introduit en Bourse, est environ 14 fois supérieure au bénéfice brut attendu en 2017.

"BSN occupe une place de premier plan dans plusieurs catégories de produits médicaux attractifs et fournit une nouvelle plate-forme de croissance avec des opportunités de consolidation futures dans le secteur", a déclaré Magnus Groth, directeur général de SCA, cité dans un communiqué.

L'action du groupe suédois gagne 3,03% à 262,20 couronnes (26,85 euros) à 08h48 GMT à la Bourse de Stockholm, soit la plus forte hausse de l'indice européen FTSEurofirst 300.

SCA, dont les activités vont de l'hygiène quotidienne au secteur forestier, a précisé que le montant de l'opération s'élevait à 2,74 milliards d'euros, hors passif.

Il anticipe des synergies annuelles d'au moins 30 millions d'euros qui prendront pleinement effet trois ans après la conclusion de la transaction espérée au deuxième trimestre 2017.

Ces synergies proviendront tant du côté de la commercialisation des produits des deux groupes que de la chaîne d'approvisionnement et des services administratifs.

BSN, qui emploie environ 6.000 personnes dans le monde, dispose de plusieurs sites en France, dans la Sarthe et la Vienne. Il est né en 2001 sous la forme d'une coentreprise dans laquelle Beiersdorf et Smith & Nephew ont regroupé certaines de leurs activités.

Il avait été racheté en 2012 par le fonds de capital-investissement EQT pour 1,8 milliard d'euros. Sous la houlette d'EQT, BSN s'est lancé dans une stratégie de croissance externe pour se développer dans certains pays comme la France, le Brésil, l'Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande.

Ses ventes nettes ont atteint l'an dernier 861 millions d'euros avec une marge opérationnelle ajustée de 15,9%.

EQT avait un temps envisagé d'introduire BSN en Bourse plutôt que de le vendre à SCA, ont dit des sources à Reuters.

(Helena Soderpalm, avec Maria Sheahan à Francfort; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS