Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le suédois Intrum fait une offre sur les créances d'Intesa Sanpaolo

Publié le

Infos Reuters MILAN/STOCKHOLM (Reuters) - Le groupe suédois Intrum Justitia a annoncé lundi avoir soumis une offre à Intesa SanPaolo pour racheter une participation majoritaire dans l'activité de recouvrement de créances et un portefeuille de prêts non performants de la banque italienne.

Le suédois Intrum fait une offre sur les créances d'Intesa Sanpaolo
Le groupe suédois Intrum Justitia a annoncé lundi avoir soumis une offre à Intesa SanPaolo pour racheter une participation majoritaire dans l'activité de recouvrement de créances et un portefeuille de prêts non performants de la banque italienne. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini
© Stefano Rellandini

L'opération permettra à la firme scandinave de se renforcer sur le principal marché européen des créances douteuses, tout en permettant à Intesa d'avancer vers son objectif, présenté en février, de réduction de moitié de ses prêts non performants.

Intrum propose d'acquérir 51% de Capital Light Bank, la filiale de recouvrement créée en 2014 par Intesa SanPaolo, et 51% d'un portefeuille de créances douteuses d'une valeur comptable brute de 10,8 milliards d'euros, qui sera déconsolidé d'Intesa.

Dans un communiqué, Intesa précise que la valorisation retenue serait de 500 millions d'euros pour la filiale de recouvrement et 3,1 milliards d'euros pour les créances douteuses, soit une valorisation totale de 3,6 milliards d'euros sur laquelle elle réaliserait un produit net d'environ 400 millions d'euros.

Intrum propose un versement initial de 156 millions d'euros d'ici la fin avril, le solde étant payé à la finalisation de l'accord, attendue d'ici la fin de l'année.

Intesa et Intrum avaient dit en janvier être en négociations en vue de cette opération.

Dans son communiqué, Intesa indique que son conseil d'administration examinera mardi la proposition d'Intrum.

Ce dernier a acquis l'an dernier son concurrent norvégien Lindorff pour créer un groupe de 8.000 personnes présent dans 23 pays européens et spécialisé dans le recouvrement de créances.

(Valentina Za et Gianluca Semeraro à Milan, avec le bureau de Stockholm, Véronique Tison pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus