Le succès (fragile) des coopératives françaises de l'agroalimentaire

Malgré leur discrétion, les 2 400 coopératives représentent 40 % du secteur agroalimentaire hexagonal. Un succès fragilisé par des problèmes de gouvernance.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le succès (fragile) des coopératives françaises de l'agroalimentaire
Producteur des salades Florette, Agrial veut réaliser la moitié de son chiffre d’affaires à l’international d’ici à 2025.

Au moment où Alix Champion a repris la ferme familiale, en 2016, la question ne s’est pas posée. "J’ai rejoint la coopérative Limagrain comme mon père et mon grand-père avant moi" explique la jeune agricultrice de 34 ans. Depuis, celle qui cultive du blé, des semences de maïs et des tournesols, revend, en exclusivité, sa production à la structure auvergnate dont elle détient des parts de capital social. Comme Alix Champion, les trois quarts des agriculteurs français sont adhérents à une coopérative agricole au minimum. En 2018, la France en comptait 2 400 sur tout le territoire pour un chiffre d’affaires annuel de 84,4 milliards d’euros, soit 40 % du secteur agroalimentaire.

Nées à la fin du XIXe siècle, les coopératives agricoles prennent leur essor au lendemain de la Seconde Guerre mondiale dans un contexte où l’indépendance agricole du pays devient une priorité. Propriété des agriculteurs qui en détiennent le capital social et composent – selon le principe un homme, une voix – le conseil d’administration, leur objectif initial est d’unir les agriculteurs pour peser à la fois face aux fournisseurs et face aux clients. "Avec les coopératives agricoles, les producteurs peuvent mettre de gros volumes sur les marchés internationaux, mais également massifier les achats pour en faire baisser les prix", résume Marine Pochat, consultante au cabinet Accenture.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement