L'Usine Matières premières

Le succès (fragile) des coopératives françaises de l'agroalimentaire

Adeline Haverland , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Infographie Malgré leur discrétion, les 2 400 coopératives représentent 40 % du secteur agroalimentaire hexagonal. Un succès fragilisé par des problèmes de gouvernance.

Le succès (fragile) des coopératives françaises de l'agroalimentaire
Producteur des salades Florette, Agrial veut réaliser la moitié de son chiffre d’affaires à l’international d’ici à 2025.

Au moment où Alix Champion a repris la ferme familiale, en 2016, la question ne s’est pas posée. "J’ai rejoint la coopérative Limagrain comme mon père et mon grand-père avant moi" explique la jeune agricultrice de 34 ans. Depuis, celle qui cultive du blé, des semences de maïs et des tournesols, revend, en exclusivité, sa production à la structure auvergnate dont elle détient des parts de capital social. Comme Alix Champion, les trois quarts des agriculteurs français sont adhérents à une coopérative agricole au minimum. En 2018, la France en comptait 2 400 sur tout le territoire pour un chiffre d’affaires annuel de 84,4 milliards d’euros, soit 40 % du secteur agroalimentaire.

Nées à la fin du XIXe siècle, les coopératives agricoles prennent leur essor au lendemain de la Seconde Guerre mondiale dans un contexte où l’indépendance agricole du pays devient une priorité. Propriété des agriculteurs qui en détiennent le capital social et composent – selon le principe un homme, une voix – le conseil d’administration, leur objectif initial est d’unir les agriculteurs pour peser à la fois face aux fournisseurs et face aux clients. "Avec les coopératives agricoles, les producteurs peuvent mettre de gros volumes sur les marchés internationaux, mais également massifier les achats pour en faire baisser les prix", résume Marine Pochat, consultante au cabinet Accenture.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte