Le spécialiste du drone Parrot cherche son salut dans l’agriculture et le bâtiment

Parrot a révélé, le 8 mai, Parrot Professional, sa nouvelle nouvelle gamme d’offres à destination du marché professionnel. Pour son pivot sur le marché B2B, le constructeur de drone a choisi d’adresser les secteurs de l’agriculture et du bâtiment avec une offre “tout-en-un”.

Partager
Le spécialiste du drone Parrot cherche son salut dans l’agriculture et le bâtiment
Parrot a annoncé, le 8 mai, le lancement de Parrot Professional, son offre de service à destination du marché des entreprise.

Le champion déchu du drone confirme son repositionnement sur le marché professionnel. Le tricolore Parrot, a annoncé, lundi 8 mai, le lancement de, Parrot Professional, sa nouvelle gamme de solutions “Tout-en-un” destinées aux indépendants et PME. Ses premières applications sont destinées aux secteurs de l’agriculture et du bâtiment.

L’agriculture et le bâtiment, deux marchés porteurs

Parrot est présent sur le segment depuis 2012. Son incursion s’est d’abord faite par l’acquisition et la prise de participation dans plusieurs entreprises adressant le marché : IRINOV, MicaSense, PIx4D, senseFly. En 2015, le constructeur a lancé sa première offre à destination des professionnels de l’immobilier, Air Support. Avant d’identifier deux autres secteurs porteurs : l’agriculture et le bâtiment.

Dans l'agriculture, ce type de produit est largement déployé. Les appareils permettent d’analyser et de mieux gérer les cultures. L’offre Parrot Disco-Pro AG a vocation à répondre à ce besoin.

Pour le bâtiment, Parrot étend sa gamme. Air Support s’adressait avant tout aux promoteurs, géomètres et architectes. Les nouvelles offres visent de nouveaux corps de métiers tels que les couvreurs, plombiers et assureurs. La solution Parrot Bebop-Pro Thermal offre la possibilité de réaliser des relevés thermiques et radiométriques en images. L’offre Parrot Bebop-Pro 3D Modeling permet de créer de vidéos et des modèle 3D interactifs de chantiers ou de biens.

Un offre “drone as a service”

La transition de Parrot se caractérise également par un passage d’une logique de produit à celle de service. "Il faut créer un service de 'drone as a service' comme Uber fait de la 'mobility as a service" a déclaré son président et cofondateur, Henri Seydoux, lors du lancement de Air Support. “Nous avons créé une plate-forme web, développé des logiciels, sélectionné des télépilotes qualifiés partout en France" a détaillé le dirigeant lors lancement du service pilote sur le marché de l’immobilier.

Un repositionnement vital

Le pivot vers le marché B2B était devenu un impératif pour Parrot. Le champion s’est imposé dès 2010 sur le marché B2C par une stratégie marketing agressive. Le constructeur a vite suscité la convoitise. Ses concurrents, à l’image du chinois DJI, ont lancé une course à la nouveauté au détriment du français.

Parrot en perte de vitesse a lancé un avertissement sur son chiffre d’affaire au quatrième trimestre 2016. "La dynamique commerciale du quatrième trimestre dans les drones grand public n'a pu être atteinte qu'au prix de marges insuffisantes pour assurer une croissance rentable de cette activité à moyen et long terme" a déclaré l’entreprise lors de la présentation de ses résultats. Un plan de réorganisation est à l’étude. A son issue 290 personnes sur 840 salariés pourraient quitter l’entreprise.

Dans sa logique de recentrage sur le service aux entreprises, le groupe a également annoncé, fin mars, son désengagement progressif du marché de l’automobile. Faurecia est monté à hauteur de 20% dans le capital de sa filiale Parrot Automotive. L’acquisition totale est prévue pour 2022.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS