L'Usine Aéro

Le spatial à l'heure de l'innovation de rupture

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le Centre national d’études spatiales, le Cnes vient d’annoncer la création d’un fonds d’investissement destiné à soutenir les start-up dans le domaine des satellites, des lanceurs et des services. Il sera abondé à hauteur de 80 à 100 millions d’euros et agira dans la phase amont de leur développement. « Nous pensons que ce sont les start-up qui vont construire une partie de l’avenir du spatial », justifie Jean-Yves Le Gall, son président. Il y a un an, son agence co-investissait déjà avec la PME toulousaine Nexeya pour concevoir des nanosatellites, d’environ 50 kilos, à bas coût. Ces initiatives sont révélatrices du revirement d’attitude des acteurs historiques du spatial vis-à-vis de l’innovation de rupture. Dans un passé récent, certains ont manqué de sens de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte