Le sous-traitant aéronautique ariégeois Mecaprec va agrandir son usine à Lavelanet

Spécialisé dans l'usinage de pièces en métaux durs, le sous-traitant aéronautique Mecaprec engage 2,3 millions d'euros dans l'extension de son usine de Lavelanet (Ariège) et dans l'acquisition de nouvelles machines robotisées. La société prévoit la création de 12 emplois supplémentaires.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le sous-traitant aéronautique ariégeois Mecaprec va agrandir son usine à Lavelanet
Mecaprec engage 2,3 millions d'euros dans l'extension de son usine de Lavelanet (Ariège). Jean-Marc Gomez, président de Mecaprec.

Trop à l'étroit dans les 4 500 m² de locaux de son site de Lavelanet (Ariège), Mecaprec prépare l'extension de son site industriel avec la construction de 2 000 m² de locaux supplémentaires. Le chantier devrait démarrer au printemps 2019, pour une livraison à l'automne. L'investissement immobilier est évalué à 1,5 million d'euros, auxquels s'ajouteront dans la foulée, près de 800 000 euros d'investissements supplémentaires pour poursuivre la modernisation du parc machines.

Au programme notamment, la robotisation de 4 machines d'usinage connectées à un système automatisé commun de palettisation (chargement et déchargement). "Cette extension va nous permettre très vite d'augmenter nos capacités de production de l'ordre de 25 %. Elle va aussi être mise à profit pour réorganiser toute notre logistique et gagner de l'espace dans nos ateliers pour faire face à de futurs développement", explique Jean-Marc Gomez, président de Mecaprec. D'ici fin 2020, les effectifs seront également confortés par la création d'une douzaine d'emplois supplémentaires.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

60 emplois créés en 10 ans

Depuis sa reprise de l'entreprise en 2009, Jean-Marc Gomez a transformé en profondeur la petite société ariégeoise créée en 1986. Depuis le déménagement de la société organisé en 2011 pour disposer de locaux plus vastes et mieux adaptés (et déjà à nouveau trop exigus), plus de 10 millions d'euros ont été investis dans l'outil de production, dont 2 millions d'euros sur les deux dernières années engagés dans l'acquisition d'une nouvelle génération de machines d'usinage et de fraisage très automatisées.

En parallèle, la société a musclé ses équipes. En dix ans, l'effectif a été porté de 12 à 72 salariés. Positionnée dans l'usinage et le fraisage de pièces de structure en métaux durs (titane et inconel) pour l'aéronautique, Mecaprec fait face aux montées en cadences imposées par ses donneurs d'ordres. La société travaille principalement pour de grands sous-traitants de rang 1, parmi lesquels Aubert & Duval, Figeac Aero, Gardner Aerospace, Mécahers (filiale du groupe Mécachrome), Nexteam Group ou encore Lauak.

Le sous-traitant ariégeois réalise pour eux des pièces de prototypage et de la production en petites et moyennes séries de pièces de structure, notamment des ferrures et des pièces pour mâts moteurs. "Nous nous sommes progressivement équipés pour répondre à des marchés de pièces de petites dimensions, de l'ordre de 10 mm, jusqu'à des pièces de 3 mètres de long", précise Jean-Marc Gomez.

Mecaprec a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 9,2 millions d'euros, en progression sur les 8 millions d'euros réalisés en 2017 et table sur 10,5 millions d'euros pour 2019, avec l'ambition de franchir le cap des 15 millions d'euros dans un délai de 2 à 3 ans.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    FIGEAC AERO
ARTICLES LES PLUS LUS