Le sort des salariés de GM&S scellé aujourd'hui

PARIS (Reuters) - Le tribunal de commerce de Poitiers devrait se prononcer lundi 31 juillet sur la reprise de l'équipementier GM&S Industry, mettant fin à une série de rebondissements et d'interrogations sur le sort des 277 salariés de l'usine.

Partager
Le sort des salariés de GM&S scellé aujourd'hui
Des employés de GM&S avant une visite d'Emmanuel Macron.Photo prise le 9 juin 2017/REUTERS/Pascal Lachenaud

Le tribunal a reporté sa décision à trois reprises dans les dernières semaines pour laisser le temps aux acteurs du dossier de s'entendre sur une offre ferme, le candidat à la reprise, le groupe GMD, ayant accompagné sa proposition de clauses suspensives qui n'avaient pas été remplies lors des précédentes échéances. Les clauses ont toutes été levées dans les derniers jours.

Le dirigeant du groupe GMD, Alain Martineau, qui réclamait la conclusion d'un bail sur les bâtiments de GM&S et l'adhésion des salariés au projet, a finalement annoncé qu'il achèterait lui-même les murs de l'usine. Il est aussi revenu sur sa demande d'adhésion du personnel.

Il a par ailleurs obtenu la garantie du gouvernement qu'il obtiendrait un fonds de 15 millions d'euros pour moderniser le site, troisième condition pour maintenir son offre, qui prévoit la reprise de 120 salariés sur 277.

Les salariés se sont montrés très réticents face à la proposition du groupe GMD, n'hésitant pas à bloquer les sites des constructeurs automobiles, PSA et Renault, les deux principaux donneurs d'ordres, pour faire pression sur les négociations.

"Les gens ne lui ont pas déroulé le tapis rouge", a dit à Reuters le délégué syndical CGT Yann Augras en référence à une rencontre tendue qui s'est déroulée jeudi entre Alain Martineau et les salariés de l'entreprise.

"Il veut arriver comme le sauveur des 120, mais les 157 autres, ils vont faire quoi? Il n'y a aucune offre pour des indemnités supralégales. Il n'y a pas de garantie non plus que tout va bien se passer dans les années qui viendront", ajoute le salarié qui en est à son troisième redressement judiciaire. Les salariés n'excluent pas de bloquer à nouveau l'usine à la rentrée.

Pour Reuters, Caroline Pailliez, édité par Myriam Rivet

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS