Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le sort de Navimo sera connu vendredi 14 septembre

, , , ,

Publié le

Le tribunal de commerce de Lorient (Morbihan) a tenu aujourd'hui une audience concernant le groupe d'accastillage Navimo, les candidats à la reprise partielle du groupe ont tous été entendus, le jugement final interviendra vendredi.

Le sort de Navimo sera connu vendredi 14 septembre
Equipements nautiques
© Plastimo

Il devrait y avoir d'importantes suppressions d'emplois chez Navimo en redressement judiciaire depuis le 25 mai dernier. En effet, les propositions de reprise analysées aujourd'hui par le tribunal de commerce de Lorient sont très partielles.

Le jugement a été mis en délibéré vendredi 14 septembre à 11 heures. La société VDM, filiale du groupe Alliance Marine basé à Toulon (Var), se propose de reprendre 59 des 122 salariés de Navimo à Lorient (Morbihan). La société Compas qui vient d'être créée par 4 cadres de Navimo tente de réunir 12 millions d'euros pour reprendre 102 salariés. Le tribunal de commerce de Lorient accorde 48 heures à ces cadres pour leur permettre de trouver l'ensemble de la somme, il leur manquerait actuellement de l'ordre de 2 millions d'euros. Il y a aussi l'offre de la société chypriote Lalizas Holding qui pourrait également reprendre 59 personnes.

Enfin, des cadres de la société Goïot - filiale de Navimo - basée à Saint-Herblain en Loire-Atlantique souhaitent acquérir l'ensemble de l'outil sans baisse de l'effectif. Goïot emploie à ce jour 40 collaborateurs.

Globalement, Navimo plus connu par sa principale marque Plastimo, emploie encore 347 personnes si l'on y intègre ses filiales étrangères, principalement situées en Italie et en Roumanie.

Le tribunal de commerce de Lorient devrait également statuer sur la situation de ces implantations industrielles. Il va également se prononcer concernant deux très petites sociétés du groupe en France, elles emploient une à deux personnes chacune.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle