Le smartphone traque les allergènes

Un petit dispositif de 40 grammes fixé sur un smartphone suffit pour détecter et mesurer la présence d’un allergène (cacahuètes, œufs, crustacés…) dans un aliment. Il a été conçu dans un laboratoire de l’université de Californie (UCLA).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le smartphone traque les allergènes

Un allergène dans le cookie ? Sortez votre smartphone. Et le dispositif iTube, inventé par des chercheurs d’UCLA, et qui se fixe sur le téléphone.

iTube utilise le capteur d’image du téléphone pour photographier deux petits tubes à essais portés par le dispositif. L’un des tubes contient l’échantillon à tester, l’autre sert de référence. Le tout est éclairé par deux LED, également embarquées dans l'appareil.

Le principe repose sur la colorimétrie : l’analyse de la lumière transmise par le contenu du tube. C’est une application qui tourne sur le smartphone qui effectue l’analyse de l’image en une seconde. Elle ne se contente pas de donner un résultat positif ou négatif (présence ou absence de l’allergène), mais affiche une mesure quantitative de la concentration.

Testé sur les cacahuètes dans les cookies

L’idée d’iTube est de proposer un instrument fiable et utilisable presque partout, alors que la détection d’allergènes dans des aliments repose jusqu’ici sur des appareils encombrants et coûteux. Le prototype a été conçu pour un smartphone Samsung Galaxy, mais la pièce principale est fabriquée par une imprimante 3D, et l’adaptation à un autre téléphone est facile, affirment les chercheurs.

Les chercheurs ont testé leur iTube sur la détection de cacahuètes dans différents cookies. La préparation de l’échantillon, avec un kit standard de détection d’allergène alimentaire – la dissolution de 5 grammes de cookie dans de l’eau et un solvant, puis l’ajout de divers réactifs– prend une vingtaine de minutes.

Le système a été étalonné sur des échantillons contenant une concentration connue de cacahuètes. La même procédure peut être réalisée pour d’autres allergènes, et il suffira ensuite de choisir sur le menu du smartphone l’allergène recherché.

iTube, qui a donné lieu à une publication dans la revue en ligne "Lab on a chip", est le dernier en date des dispositifs biomédicaux conçus pour un smartphone par le laboratoire d’UCLA, qui a par exemple déjà réalisé un microscope.

Thierry Lucas

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS