Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le smartphone P20 de Huawei embarque-t-il une caméra 3D comme l’iPhone X ?

Ridha Loukil , ,

Publié le , mis à jour le 16/03/2018 À 13H26

Selon le cabinet TrendForce, le P20 que Huawei se prépare à dévoiler devrait embarquer des fonctions de caméra 3D comme l’iPhone X d’Apple. Une possibilité écartée toutefois par le cabinet IHS Markit qui entrevoit plutôt une amélioration des fonctions photo de la caméra. Décryptage.

Le smartphone P20 de Huawei embarque-t-il une caméra 3D comme l’iPhone X ?
Huawei à la pousuite d'Apple avec son prochain smartphone vedette, le P20
© Huawei

Huawei se prépare à introduire le 27 mars, à Paris, son prochain smartphone vedette, le P20. Le champion chinois des mobiles va-t-il imiter l’iPhone X d’Apple en embarquant une caméra 3D ? Les supputations vont bon train.

Selon le cabinet TrendForce, Huawei, numéro trois mondial du marché derrière Samsung Electronics et Apple, a toutes les chances d’être le premier constructeur de smartphones du camp Android à le faire. Mais pas pour des fonctions de reconnaissance faciale comme sur l’iPhone X. L’intégration de caméra 3D répondrait plutôt à des applications de réalité virtuelle et augmentée.

Double caméra pour l'amélioration de la qualité photo

Ce n’est pas l’avis du cabinet IHS Markit. "Selon les informations dont nous disposons, le P20 n’embarque pas de caméra 3D comme sur l’iPhone X, affirme à L’Usine Nouvelle Manuel Tagliavini, analyste en charge des Mems et capteurs chez IHS Markit. Il combine deux ou trois caméras selon le modèle. Ces systèmes se destinent davantage à l’amélioration de la qualité d’images qu’à des applications de réalité virtuelle et augmentée. Mélanger les images provenant des deux ou trois caméras conduit à une qualité d'image supérieure, améliorant par exemple les photos dans des conditions de faible luminosité. Pour le déverrouillage de l’appareil, le P20 s’appuiera toujours sur un capteur d’empreinte digitale."

Les deux cabinets sont d’accord pour dire que la technologie de détection 3D n’est pas encore assez mûre pour se généraliser dans un marché de masse comme celui des mobiles. "Le module de caméra 3D est un système très complexe, souligne Manuel Tagliavini. Il nécessite un grand savoir-faire pour sa réalisation et son assemblage. Il coûte plus de 15 dollars. Trop cher pour équiper des smartphones chinois."

Défi d'assemblage des modules de caméra 3D

Le module de caméra 3D réunit trois composants clés: la diode VCSEL à cavité verticale d’émission laser, les lentilles de diffraction optique et le détecteur infrarouge. Selon TrendForce, ces composants requièrent des technologies de production sophistiquées et leur assemblage au sein de modules constitue un grand défi qui limite encore les rendements.

La diode VCSEL constitue une grande barrière à l’adoption à grande échelle des caméras 3D dans les mobiles. Peu de fournisseurs disposent d’une capacité de production suffisante pour répondre à la demande. C’est pourquoi Apple a investi 370 millions dans Finisar pour disposer d’une seconde source à son fournisseur actuel Lumentum. Cette pénurie expliquerait pourquoi Samsung Electronics n'a pas équipé son dernier Galaxy S9 de cette fonction.

Aucun fournisseur ne maitrise aujourd’hui le module complet de caméra 3D. STMicroelectronics se cantonne au détecteur infrarouge à temps de vol, alors que l’autrichien AMS est présent dans les diodes VCSEL, les éléments optiques, l’assemblage de modules et les algorithmes de traitement d'image, et l’américain Lumentun uniquement dans les diodes VCSEL. Ils forment les trois principaux fournisseurs des éléments de la caméra 3D de l'iPhone X.

Huawei et Xiaomi, seuls adeptes en 2018

"Pour lever les freins à l’adoption généralisée de caméra 3D sur les mobiles, il faudrait disposer de solutions complètes plus simples et plus compététives, ce que AMS s’emploie à développer, estime l’analyste d’IHS Markit. Il se pourrait qu'il aboutisse à de telles solutions cette année. Pour que la technologie se mettre à la portée des constructeurs chinois, il faudrait que le prix du module tombe en dessous de la barre de 5 dollars."

Selon TrendForce, seuls 13,1% des smartphones à écouler en 2018 seront dotés d’une caméra 3D. Ce qui représétente 197 millions de smartphones dont 165 millions d'iPhone. Les autres 32  millions de smartphones munis de caméra 3D seront le fait de seulement deux constructeurs : Huawei et Xiaomi.

Lors de la présentation de ses résultats annuels, AMS a annoncé avoir emporté un contrat de modules de caméra 3D auprès d’un constructeur asiatique de mobiles. "C’est possible que ce constructeur soit Huawei puiqu'il est déjà client d'AMS pour d'autres types de capteurs, note Manuel Tagliavini. Mais pas pour le P20. Peut-être pour la génération d’après."

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle