Le site Opel de Bochum partiellement préservé après 2016

C’est ce qu’a annoncé la direction du constructeur automobile dans un communiqué diffusé le lundi 10 décembre. L'arrêt de la production de la Zafira en 2016 est confirmé. Toutefois le direction recherche encore des solutions pour maintenir des emplois sur le site. Mais toutes les options restent encore hypothétiques.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le site Opel de Bochum partiellement préservé après 2016

"Opel a conscience de sa responsabilité sociale et fera tout" pour mener la "nécessaire" réduction des postes le moins douloureusement possible, selon le communiqué, qui ne précise pas combien d'emplois pourraient être sauvegardés. L'usine emploie actuellement environ 3 000 personnes.

Lire l'enquête de L'Usine Nouvelle sur le sujet : PSA Aulnay et Opel Bochum, nouveaux Vilvoorde ?

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ainsi le centre de logistique survivra à l’arrêt de la production de la génération actuelle de la Zafira. Selon la direction, il continuera d’exister après 2016 et sera "éventuellement étendu" et l'installation d'une usine de composants est également en discussion.

Vendredi 7 décembre, le comité d'entreprise de Bochum avait annoncé que la maison mère d'Opel, l'américain General Motors, n'avait pas l'intention de continuer à produire des véhicules sur place après l'arrêt fin 2016 de la production de la génération actuelle du monospace Opel Zafira, le seul modèle de l'usine. Cela faisait redouter la fermeture complète du site.

"Drive 2022"

Ces annonces de lundi font partie d'un plan d'avenir pour Opel, "Drive 2022", qui est toujours en cours de négociation entre la direction de GM Europe et les représentants du personnel. Ils veulent éviter tout licenciement sec jusqu'en 2016.

Avec ce plan stratégique, Opel et sa soeur jumelle britannique Vauxhall espèrent renouer avec les profits d'ici 2015. En effet, les activités de GM Europe subissent de plein fouet le marasme du marché automobile en Europe. Elles sont profondément dans le rouge et GM pourrait perdre plus de 1,5 milliard de dollars dans la région cette année.

Astrid Gouzik

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS