Le signe indien pour Preciturn

Alors qu'on le pensait sauvé par le conglomérat indien Ruia Group, l'équipementier automobile Preciturn, pourrait retrouver le chemin du tribunal de commerce. Dure destinée pour cette entreprise qui a été reprise en 2011 après un énième dépôt de bilan. Sealynx, un autre équipementier racheté par Ruia, est aussi sous surveillance. Il y a de quoi s'étonner. Le groupe Ruia, qui réalise un chiffre d'affaires de 1,7 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros) et emploie plus de 16 000 personnes, est bénéficiaire. Il est avant tout spécialisé dans les pneus...

Partager

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement