Le siège de Swedbank perquisitionné, le titre chute

STOCKHOLM (Reuters) - Le siège de Swedbank a été perquisitionné mercredi dans le cadre d'une enquête sur la façon dont la banque suédoise a géré les allégations de blanchiment d'argent dans ses succursales de la Baltique.
Le siège de Swedbank perquisitionné, le titre chute
Le siège de Swedbank a été perquisitionné mercredi dans le cadre d'une enquête sur la façon dont la banque suédoise a géré les allégations de blanchiment d'argent dans ses succursales de la Baltique. /Photo prise le 27 mars 2019/REUTERS/Anders Wiklund/TT News Agency

Selon la chaîne de télévision publique suédoise SVT, qui dit avoir obtenu des documents confidentiels, Swedbank a peut-être induit en erreur les enquêteurs américains sur des transactions de ses clients liées à Mossack Fonseca, un cabinet d'avocats panaméen au centre du vaste scandale mondial de fraude fiscale et de blanchiment d'argent des "Panama papers".

Les accusations de blanchiment d'argent ont fait craindre que Swedbank, le plus grand groupe bancaire de la Baltique, ne soit entraîné dans le scandale qui frappe son concurrent danois Danske Bank, avec le risque de poursuites judiciaires, d'amendes et d'autres sanctions juridiques.

Swedbank "coopère pleinement et communique clairement, correctement et avec les meilleures intentions du monde avec toutes les autorités compétentes", a déclaré le groupe dans un courriel à Reuters à la suite de l'émission de SVT.

En Bourse, le titre chutait près de 10% dans l'après-midi. Il a perdu plus d'un cinquième de sa valeur depuis qu'un lien a été fait entre Swedbank et Danske Bank, dont la succursale estonienne est accusée d'avoir permis près de 200 milliards d'euros de paiements suspects entre 2007 et 2015.

Les autorités réglementaires suédoises, estoniennes, lettones et lituaniennes ont ouvert une enquête conjointe sur Swedbank.

L'Autorité suédoise de lutte contre la criminalité économique (EBM) a déclaré que sa perquisition au siège de Swedbank faisait partie d'une enquête indépendante visant à déterminer si la banque avait enfreint la réglementation en matière de délit d'initié en informant les principaux actionnaires des informations de SVT avant que celles-ci ne soient rendues publiques.

"A ce stade, aucune suspicion de délit n'a été notifiée à une personne physique ou morale", a souligné Swedbank dans une déclaration à la suite de la perquisition.

"CONTRIBUER À LA CLARTÉ"

Alecta, troisième principal actionnaire de la banque, s'est félicité de l'enquête menée par l'Autorité suédoise de lutte contre la criminalité économique.

"Dans tout ce qui a trait à la question du blanchiment d'argent chez Swedbank, il est nécessaire de disposer des faits et de la plus grande transparence possible", a déclaré Alecta dans un courriel. "Il est bon que l'EBM fasse maintenant tout ce qui est en son pouvoir pour contribuer à la clarté dans ce domaine."

Swedbank doit se défendre sur plusieurs fronts : Bill Browder, un investisseur en campagne contre le blanchiment d'argent, a déposé une plainte distincte auprès des autorités suédoises et SVT avait précédemment fait état de documents internes montrant que le conseil d'administration de Swedbank n'a pas pris de mesures correctives tout en sachant que des transactions suspectes n'avaient pas été repérées.

Swedbank, qui tient jeudi son assemblée générale annuelle, a dans chaque cas invoqué la confidentialité bancaire pour expliquer qu'il ne pouvait pas commenter des transactions spécifiques ni des détails concernant ses clients.

Selon les informations de SVT mercredi, des documents confidentiels montrent que Swedbank a déclaré au Département des services financiers de l'Etat de New York qu'il n'avait que des clients suédois et norvégiens liés au cabinet panaméen Mossack Fonseca.

Cependant, toujours selon SVT, un certain nombre de sociétés ayant des liens avec le cabinet d'avocats auraient traité avec Swedbank dans les pays baltes.

Ni l'ambassade des Etats-Unis en Suède ni les autorités financières suédoises n'ont fait de commentaire dans l'immédiat.

L'autorité américaine des marchés financiers (Securities and Exchange Commission, SEC) s'est refusé à tout commentaire. Le Département américain de la justice et le Département des services financiers de l'Etat de New York n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

(Esha Vaish, Simon Johnson et Johan Ahlander, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

Nouveau

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Prestations de gardiennage télésurveillance, sûreté, sécurité incendie et filtrage des juridictions judiciaires du ressort

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS