Le Sénat vote une résolution en faveur à l'énergie nucléaire

Du fait de l’abstention des radicaux de gauche, les sénateurs ont adopté une résolution du groupe UMP soulignant l’excellence de la filière industrielle nucléaire française.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Sénat vote une résolution en faveur à l'énergie nucléaire

La résolution portée par le groupe UMP a été adoptée le 9 février à voix pour (l'UMP, les centristes et des non inscrits) contre 160 (socialistes, communistes et Verts). Le groupe RDSE (16 membres), composé principalement de radicaux de gauche, n'a pas pris part au vote.

Cette résolution met en garde contre toute déstabilisation brutale de la filière au risque de porter notamment préjudice à la sûreté nationale. Elle souligne aussi l’excellence de la filière industrielle nucléaire française, son poids économique et les emplois qui y sont directement ou non attachés. Sa force sur le plan international est aussi mis en avant.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour le groupe UMP, c’est le premier "couac" de la majorité sénatoriale. En présentation de la résolution, le président des sénateurs UMP, Jean-Claude Gaudin, s'inquiètait que "le consensus" autour du nucléaire "soit remis en cause et que l'on parle même pour la France de sortir de la filière nucléaire".

De son côté la sénatrice socialiste Laurence Rossignol souligne que cette résolution l’a fait remonter d'une génération en arrière tant son plaidoyer est rétrograde. On fait comme s'il n'y avait pas eu Fukushima".

Pour l'écologiste Ronan Dantec, il ne fait de doute que "le consensus français sur le nucléaire s'effrite, la France bientôt va tourner la page. Oui, nous allons sortir du nucléaire, comme tous les pays européens, ce n'est qu'une question de temps!".

Le RDSE, par la voix de Jacques Mézard, a jugé que "le développement de la filière nucléaire est positif", mais a accusé l'UMP de se livrer à une "manoeuvre préélectorale".

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS