Le Sénat argentin vote l’expropriation d’une partie de Repsol

La même décision devrait être rapidement prise à la Chambre des députés, elle aussi dominée par le parti de la présidente Cristina Kirchner.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Sénat argentin vote l’expropriation d’une partie de Repsol

Dans la nuit du 25 au 26 avril, une première étape a été franchie. Le Sénat a voté à 63 voix pour, 3 voix contre et 4 abstentions pour l’expropriation à hauteur de 51% du groupe pétrolier espagnol Repsol de sa filiale en Argentine YPF.

"Personne ne pleurera sur Repsol en Espagne, car il investit en dehors d'Espagne et il confond une entreprise avec un pays", a déclaré le chef du groupe du parti au pouvoir, Miguel Pichetto. Doit désormais suivre le vote de la Chambre des députés.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette décision fait suite à l’annonce de la présidente argentine le 16 avril dernier. Elle portait sur l’expropriation partielle de la compagnie pétrolière YPF, contrôlée par la compagnie espagnole Repsol à hauteur de 57,4%. L'Etat argentin et les provinces doivent en prendre le contrôle à hauteur de 51%.

Cette position a créé des tensions diplomatiques et politiques entre les deux pays, l’Argentine et l’Espagne.

Le gouvernement espagnol a annoncé vendredi dernier, en signe de protestation, qu'il limiterait l'importation de biodiesel argentin. Lundi, il a proposé que l'Union européenne poursuive ses négociations commerciales avec le bloc du Mercosur (marché commun du cône sud-américain) sans l'Argentine.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS