Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le secteur des SSII visé par une enquête pour entente

Publié le , mis à jour le 12/11/2018 À 10H15

PARIS (Reuters) - L'Autorité de la concurrence a annoncé vendredi avoir procédé à des "opérations de visite et des saisies inopinées" auprès d'entreprises et d'organismes soupçonnés de pratiques anticoncurrentielles dans les secteurs de l'ingénierie et du conseil en technologies, des services informatiques ainsi que de l'édition de logiciels.

Le secteur des SSII visé par une enquête pour entente
L'Autorité de la concurrence a annoncé vendredi avoir procédé à des "opérations de visite et des saisies inopinées" auprès d'entreprises et d'organismes soupçonnés de pratiques anticoncurrentielles dans les secteurs de l'ingénierie et du conseil en technologies, des services informatiques ainsi que de l'édition de logiciels. /Photo d'archives/REUTERS/Fabrizio Bensch
© Fabrizio Bensch

L'Autorité de la concurrence a annoncé le 9 novembre avoir procédé à des "opérations de visite et des saisies inopinées" auprès d'entreprises et d'organismes soupçonnés de pratiques anticoncurrentielles dans les secteurs de l'ingénierie et du conseil en technologies, des services informatiques ainsi que de l'édition de logiciels.

"À ce stade, ces interventions ne préjugent bien évidemment pas de la culpabilité des entreprises et organismes concernés par les pratiques présumées, que seule une instruction au fond permettra le cas échéant d'établir", précise l'Autorité de la concurrence dans un communiqué.
Elle ajoute qu'elle ne fera "aucun autre commentaire ni sur l'identité des entreprises et organismes visités ni sur les pratiques visées."
La France compte de nombreuses entreprises de premier plan dans les conseils et les services informatiques, dont Alten , Altran, Assystem, Atos, Capgemini ou encore Sopra Steria.
Une porte-parole de Capgemni a déclaré qu'aucune enquête n'avait été notifiée jusqu'à présent au groupe. De son côté, une source proche du dossier a dit à Reuters qu'"aucune enquête n'a été notifiée" à Sopra Steria.
Alten et Assystem n'ont pas répondu dans l'immédiat aux sollicitations de Reuters et Atos n'a pas fait de commentaire.

 

(Benoit Van Overstraeten et Claude Chendjou pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle