Le secteur aérien réclame des “mesures d’atténuation” pour mieux faire face au coronavirus

L’Association du transport aérien international (IATA) alerte sur les pertes financières liées à l'épidémie de coronavirus Covid-19. L'organisation, qui représente 290 compagnies aériennes, a demandé le 5 mars des mesures d'atténuation aux gouvernements.

Partager
Le secteur aérien réclame des “mesures d’atténuation” pour mieux faire face au coronavirus
L’Association du transport aérien international a considérablement relevé ses estimations de pertes financières liées au coronavirus.

Annulations de vols et tourisme au ralenti… Le secteur aérien compte ses pertes liées à l’épidémie de coronavirus Covid-19. Selon une évaluation de l’Association du transport aérien international (IATA), publiée jeudi 5 mars, l’impact financier de la crise sanitaire pourrait s’élever à 113 milliards de dollars (soit 100 milliards d’euros). L’organisation réclame des “mesures d’atténuation”.

L’IATA demande des “allègements”

“Les compagnies aériennes ont besoin qu’on envisage des allègements en matière de fiscalité, de redevances et d’attribution des créneaux”, fait valoir dans un communiqué Alexandre de Juniac, directeur général de l’IATA, et décrivant une situation “presque sans précédent”. L’association représente 290 compagnies aériennes qui pèsent à 82 % dans le trafic aérien mondial.

Certes, depuis début 2020, les prix du pétrole ont chuté de façon considérable. “Cela devrait réduire de 28 milliards de dollars [25 milliards d’euros] les coûts du carburant pour 2020”, note l’IATA. Ces économies assureront “un certain allègement” selon l’association mais ne suffiront pas à compenser l’impact de l’épidémie.

En France, le nombre de passagers pourrait diminuer de 10 %

Le 20 février, l’IATA avait évalué à 29,3 milliards de dollars les pertes de revenus liées au Covid-19. Mais ce scénario se basait sur une épidémie relativement confinée. “Depuis lors, le virus s’est propagé à plus de 80 pays et les réservations ont été gravement affectées sur les routes au-delà de la Chine”, alerte l’association. Elle souligne aussi une baisse de près de 25 % de la valeur des actions des compagnies aériennes depuis le début de l’épidémie.

L’organisation a donc considérablement relevé ses estimations. Elle établit deux nouveaux scénarios : le premier imagine une propagation limitée du virus aux marchés ayant plus de 100 cas confirmés ; le second envisage une propagation plus large dans tous les marchés qui comptent déjà 10 personnes contaminées ou plus. Dans le premier cas, l’IATA estime 63 milliards de dollars de pertes (56 milliards d’euros) ; dans la deuxième situation, 113 milliards de dollars (100 milliards d’euros comme indiqué en début d’article). Ces évaluations ne prennent pas encore en compte le secteur du fret aérien.

Dans le premier scénario, le plus optimiste, l’IATA pense que le nombre de passagers diminuera de 10 % en France à cause de l’épidémie.

0 Commentaire

Le secteur aérien réclame des “mesures d’atténuation” pour mieux faire face au coronavirus

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS