Le secteur aérien compte sur le passeport sanitaire numérique pour la réouverture des frontières

L'Association du transport aérien international (IATA) a présenté le 23 novembre un projet de passeport sanitaire dématérialisé pour favoriser la réouverture des frontières.

Partager

Le secteur aérien compte sur le passeport sanitaire numérique pour la réouverture des frontières
Le passeport sanitaire numérique de l'IATA devrait être lancé en 2021. /Photo prise le 19 novembre 2020/REUTERS/Amanda Perobelli

Le président français n’a pas eu un mot pour la réouverture des frontières lors de sa dernière allocution. Une mesure que les compagnies aériennes continuent de défendre. Lundi 23 novembre, elles ont présenté un projet de passeport sanitaire numérique pour permettre la reprise des voyages en avion en toute sécurité.

Lancement prévu début 2021

L’Association du transport aérien international (ou IATA) parle plus précisément d’un “laissez-passer sanitaire numérique” baptisé Travel Pass. En phase ultime de développement, cette solution se présente sous la forme d’une application mobile pour les passagers. Elle devrait être introduite sur le marché au premier trimestre 2021.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

“Le dépistage constitue la première clé pour permettre les voyages internationaux sans exigence de quarantaine. La deuxième clé réside dans une infrastructure mondiale d’information nécessaire pour gérer de façon sécuritaire, partager et vérifier les données de test correspondant à l’identité des voyageurs conformément aux exigences des contrôles frontaliers”, argumente Alexandre de Juniac, directeur général sortant de l’IATA.

L’IATA présente aussi cette carte-voyage comme une solution de bout en bout. Autrement dit, elle permettrait aussi de compiler les informations communiquées par les différents gouvernements, les compagnies aériennes ou les laboratoires. Les passagers pourront donc consulter sur l’application les exigences de dépistage du pays où ils se rendent, leur résultat de test, les endroits où ils pourront se faire vacciner, etc.

Pertes réévaluées à la hausse

Réuni en assemblée générale annuelle le 24 novembre, l’IATA a approuvé une résolution pour demander aux gouvernement de soutenir financièrement le secteur pour assurer sa survie. Selon l’association qui représente 290 compagnies aériennes, le transport aérien s’apprête à essuyer 157 milliards de dollars (132 milliards d'euros) de pertes cumulées sur les années 2020 et 2021. Une prévision qui assombrit encore les perspectives d'une industrie déjà lourdement pénalisée par la crise sanitaire.

Au début de la crise, en mars, l’IATA évoquait des pertes financières pouvant aller jusqu’à 113 milliards de dollars (94 milliards d’euros). Elle s'attend désormais à un manque à gagner de 118,5 milliards de dollars en 2020 et à perdre 38,7 milliards de dollars supplémentaires en 2021.

Prévisions sombres malgré les vaccins

Le nombre de passagers devrait avoir chuté cette année à 1,8 milliard contre 4,5 milliards en 2020 (-60 %). Et l'IATA s'attend à un rebond limité à 2,8 milliards en 2021. Ces estimations sont fondées sur l'hypothèse d'une réouverture des frontières d'ici à la mi-2021, favorisée à la fois par les multiplication des tests et par l'essor de la vaccination.

Ces prévisions témoignent de l'ampleur du défi que le secteur doit surmonter malgré les espoirs suscités par l'apparition de candidats vaccins prometteurs. "L'impact positif qu'ils auront sur l'économie et sur le trafic aérien ne se ressentira pas avant la mi-2021", a déclaré à Reuters Alexandre de Juniac.

Avec Reuters (Laurence Frost, Nicolas Delame pour la version française)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS