Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

"Le scandale Volkswagen n’est que la partie émergée de l’iceberg"

Publié le

Julia Hildermeier, membre de Transport & Environment, répond aux questions de l'Usine Nouvelle. Elle estime que le scandale ne se résume pas au cas de Volkswagen. Transport & Environment, une ONG européenne qui milite pour des moyens de transport plus propres, dénonce la communication des constructeurs automobiles sur le diesel. Elle travaille avec l'ONG ICCT, qui a dénoncé les dissimulations de Volkswagen sur ses émissions polluantes.

Sommaire du dossier

 

Usine Nouvelle: Les autres constructeurs trichent-ils sur leurs émissions polluantes ?

Julia Hildermeier: Il est fort probable que d’autres constructeurs aient recours à des logiciels destinés à optimiser les tests en laboratoires, en particulier ceux qui utilisent des moteurs diesel. Le scandale Volkswagen n’est que la partie émergée de l’iceberg. En réalisant des tests sur des véhicules légers, nous avons constaté que tous les constructeurs polluaient 5 fois plus la norme en vigueur en condition réelles de conduite. Il est donc logique que les politiques (notamment Michel Sapin en France, Ndlr) demandent une enquête au niveau européen. 

 

Certains des 11 millions de véhicules équipés d’un logiciel de dissimulation se trouvent-ils en Europe ?

Oui, la majorité de ces véhicules se trouvent probablement en Europe, le marché Diesel européen étant le plus important au monde. Mais le scandale a éclaté aux Etats-Unis car les contrôles anti-pollution en Europe ne sont pas aussi stricts, et appliqué avec un laxisme plus important qu’aux USA. En Europe, ce sont les constructeurs qui payent les essais d’homologation directement aux agences nationales d’homologation.

 

Comment faire en sorte que les constructeurs respectent les restrictions d’émissions polluantes... sans avoir besoin de tricher ?

Les constructeurs ont accès aux technologies pour produire des véhicules moins polluants. Mais il est surtout essentiel de créer un nouveau système d’homologation. Nous faisons campagne depuis plusieurs années auprès de la commission européenne pour que les nouveaux tests d’homologations (WLTP et RDE) correspondent le plus possible à une conduite en conditions réelles. Il seront effectifs en 2017 selon la volonté de la Commision, la date n'est pas encore actée, car il faut l’avis et le vote des Etats membres. Les constructeurs participent à la mise en place de ces nouveaux cycles d’homologation, mais en ont retardé la mise en place. Nous militons également pour que les réglementations sur les émissions de Co2 soient réaliste.

Propos recueillis par Marine Protais

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

01/10/2015 - 18h25 -

Bonjour.
Plutôt qu'un deluge d'information à caractère' émotionnel 'sur le truquages des contrôles des WW on préférerait un explication technique complete de cette manipulation des données des contrôles de consommation de carburant des voitures de marque Volkswagen.
Répondre au commentaire
Nom profil

24/09/2015 - 08h46 -

ce n'est pas la première fois que Volkswagen triche, j'ai le souvenir de véhicule de cette marque dont les modèles vendus en France avaient de 10 à 30 cv de plus que les versions ayant servis à l'homologation.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle