"Le scandale Volkswagen n’est que la partie émergée de l’iceberg"

Julia Hildermeier, membre de Transport & Environment, répond aux questions de l'Usine Nouvelle. Elle estime que le scandale ne se résume pas au cas de Volkswagen. Transport & Environment, une ONG européenne qui milite pour des moyens de transport plus propres, dénonce la communication des constructeurs automobiles sur le diesel. Elle travaille avec l'ONG ICCT, qui a dénoncé les dissimulations de Volkswagen sur ses émissions polluantes.

Partager

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Usine Nouvelle: Les autres constructeurs trichent-ils sur leurs émissions polluantes ?

Julia Hildermeier: Il est fort probable que d’autres constructeurs aient recours à des logiciels destinés à optimiser les tests en laboratoires, en particulier ceux qui utilisent des moteurs diesel. Le scandale Volkswagen n’est que la partie émergée de l’iceberg. En réalisant des tests sur des véhicules légers, nous avons constaté que tous les constructeurs polluaient 5 fois plus la norme en vigueur en condition réelles de conduite. Il est donc logique que les politiques (notamment Michel Sapin en France, Ndlr) demandent une enquête au niveau européen.

Certains des 11 millions de véhicules équipés d’un logiciel de dissimulation se trouvent-ils en Europe ?

Oui, la majorité de ces véhicules se trouvent probablement en Europe, le marché Diesel européen étant le plus important au monde. Mais le scandale a éclaté aux Etats-Unis car les contrôles anti-pollution en Europe ne sont pas aussi stricts, et appliqué avec un laxisme plus important qu’aux USA. En Europe, ce sont les constructeurs qui payent les essais d’homologation directement aux agences nationales d’homologation.

Comment faire en sorte que les constructeurs respectent les restrictions d’émissions polluantes... sans avoir besoin de tricher ?

Les constructeurs ont accès aux technologies pour produire des véhicules moins polluants. Mais il est surtout essentiel de créer un nouveau système d’homologation. Nous faisons campagne depuis plusieurs années auprès de la commission européenne pour que les nouveaux tests d’homologations (WLTP et RDE) correspondent le plus possible à une conduite en conditions réelles. Il seront effectifs en 2017 selon la volonté de la Commision, la date n'est pas encore actée, car il faut l’avis et le vote des Etats membres. Les constructeurs participent à la mise en place de ces nouveaux cycles d’homologation, mais en ont retardé la mise en place. Nous militons également pour que les réglementations sur les émissions de Co2 soient réaliste.

Propos recueillis par Marine Protais

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUR LE MÊME SUJET
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS