Le scandale de corruption a affecté les ventes de GSK en Chine

LONDRES (Reuters) - Les ventes de GlaxoSmithKline en Chine ont chuté de 61% au troisième trimestre, affectées par un scandale de corruption qui a porté atteinte à la capacité du groupe pharmaceutique britannique à commercialiser ses médicaments dans le pays.

Partager

Globalement, le chiffre d'affaires de GSK a été stable à 6,51 milliards de livres (7,64 milliards d'euros), générant un bénéfice récurrent par action (BPA) de 28,9 pence, en hausse de 10% par rapport à l'an dernier.

Les analystes prévoyaient en moyenne un chiffre d'affaires de 6,65 milliards de livres et un BPA récurrent, hors certains éléments comptables, de 27,2 pence, selon Thomson Reuters.

Le groupe a réaffirmé mercredi sa prévision d'une croissance d'environ 1% de son chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année en monnaies locales, avec un BPA en hausse de 3% à 4%.

La réputation de GSK a été ternie et sa direction en Chine a été déstabilisée par la police chinoise qui l'a accusée au mois de juillet d'avoir versé jusqu'à trois milliards de yuans (375 millions d'euros) à des agences de voyage pour des pots-de-vin à des médecins et des fonctionnaires.

Les analystes et représentants du secteur s'attendaient à ce que l'enquête de police - l'une des plus grandes enquêtes menées par Pékin auprès d'une société étrangère - porte sérieusement atteinte aux ventes de GSK dans le pays.

D'autres multinationales pharmaceutiques ont également fait l'objet d'enquêtes pour corruption, mais GSK a été en première ligne et de nombreux médecins chinois se sont détournés des représentants du groupe britannique.

Ses concurrents suisses Roche et Novartis ont en revanche vu leurs ventes continuer à progresser en Chine au troisième trimestre.

Alors que la Chine n'a représenté l'an dernier que 3,6% des ventes globales du groupe, GSK y voit un marché d'avenir et a investi massivement dans le pays. Avant le scandale, les ventes de GSK avaient progressé de 14% pour le trimestre à fin juin.

Ben Hirschler,; Juliette Rouillon pour le service français

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS