Le saumon, star des étals français en 2015

Le saumon est redevenu, en 2015, le poisson le plus acheté par les ménages français, sous l’effet d’une hausse plus marquée des prix du cabillaud. Les importations françaises de saumon ont gagné 1% sur un an.

Partager

Malgré les inquiétudes récurrentes liées à ses conditions de production, le saumon reste particulièrement prisé des Français. Il représente 18% de nos importations de produits aquatiques destinées à l’alimentation humaine, thon excepté, rappelle France AgriMer, l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Et pour s'assurer de sa qualité, les consommateurs le préfèrent frais. En 2015, les importations de saumon frais ont progressé (+3% en volume sur l’entier réfrigéré, et +7% sur les filets réfrigérés), aidées par des prix en baisse, tandis que celles de saumon congelé ont perdu 6% entre les périodes janvier-novembre 2014 et janvier-novembre 2015. Du côté des étals, les achats de saumon frais par les consommateurs ont gagné 7,6% sur un an. Cette espèce est ainsi redevenue la plus achetée par les Français devant le cabillaud, dont les ventes en frais ont décroché de 6,2%.

Le cabillaud en disgrâce

"Paradoxalement, les cours du saumon étaient à un niveau élevé du fait du ralentissement de la production de saumon en Norvège cette année. Ces évolutions s’expliquent aussi par une diminution de l’offre en cabillaud et une hausse des cours du cabillaud sur le marché international", souligne France AgriMer. Après deux années de hausse, ce poisson descend de son piédestal avec une chute de 25% des importations de cabillaud entier réfrigéré, pénalisées par un prix en hausse de 37%. Les achats de découpes réfrigérées ont perdu 2% en volume, parallèlement à un prix en hausse de 13%.

Sur l’ensemble de l’année, les importations françaises de produits aquatiques ont progressé de 1% en volume et de 5% en valeur, essentiellement en raison d’une hausse du prix de ces denrées.

Franck Stassi

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS