L'Usine Maroc

Le saoudien Acwa et l'espagnol Abengoa bien placés pour remporter les projets solaires géants marocains Noor II et III

, , , ,

Publié le

Les offres du saoudien Acwa Power et l'espagnol Abengoa seraient les moins disantes pour le contrat de construction de deux centrales électriques thermo-solaires  d'une capacité totale de 350 MW dans le sud du Maroc devant les candidatures d' EDF, GDF-Suez, Alstom ou Mitsui. Des projets à plusieurs milliards de dollars.

Le saoudien Acwa et l'espagnol Abengoa bien placés pour remporter les projets solaires géants marocains Noor II et III
Le projet Noor entre dans la stratégie marocaine qui compte atteindre 42% de sa capacité électrique installée en renouvelables à l'horizon 2020.
© airlight

Les meilleures ? Acwa et Abengoa auraient présenté les offres les moins chères pour réaliser les projets Noor II et Noor III rentrant dans le cadre de la deuxième phase du programme solaire marocain de 500 MW à Ouarzazate.

C'est ce qu'annoncent notamment Reuters, et d'autres sources marocaines comme Massolia. Ces deux groupes faisaient partie des sept consortia pré-qualifiés l'été 2013 (voir encadré ci-dessous) pour des projets estimés au total à plus de 2,5 milliards de dollars.

200 MW et 100 MW à Ouarzazate

Les résultats des appels d’offres pour la construction et la gestion des deux usines de 200 MW et 100 MW à Ouarzazate devraient être connus dans les prochaines semaines selon Reuters. La centrale devrait commencer théoriquement à produire de l’électricité en 2017.

Trois groupes français Edf, Alstom et Gdf-Suez sont associés à certains des sept consortia présélectionnés durant  l'été 2013.

Les attributaires ne bénéficeront pas de tarifs de rachat (feed-in tariff) mais d'une garantie d'achat de l'électricité au prix déterminé au cours du processus d'appel d'offres (le consoritum le moins disant devant l'emporter)

Selon Reuters, le prix proposé par Acwa pour Noor II serait de 0,1601 dollar par kwh d'électricité produite.
Pour la centrale Noor III, l'espagnol Abengoa aurait lui proposé 0,1672 dollar par kwh.

Ces prix peuvent être considérés comme assez "agressifs" pour ces technologies encore récentes, le benchmark international est de l'ordre de 200 dollars par MWh.
Certains projets développés en Espagne ont bénéficié d'un tarif de rachat (feed-in tariff) de 400 dollars/MWh, selon l'Agence international de l'énergie (AIE). Toutefois, selon la même source certains scénarios pourraient faire passer les coûts du MGW à moins de 100 dollars d'ici à 2025.

En emportant cet appel d'offres, le groupe saoudien Acwa Power s'enracinerait un peu plus au Maroc. En effet, en septembre 2012, il avait déjà emporté la construction et l'exploitation pour 25 ans de Noor I.

Pour rappel, Noor I est un projet de station thermo-solaire CSP de 160 MW prévu pour être opérationnel à partir d’août 2015. Cette tranche avait été attribuée le 25 septembre 2012 au consortium mené donc par Acwa Power associé aux entreprises espagnoles Aries IS et TSK EE.

Noor I fait partie d'un méga programme solaire à Ouarzazate piloté par l'agence publique Moroccan agency for solar energy (Masen).

Les projets Noor II et III rentrent dans le cadre de la deuxième phase de ce programme.

Pour sécuriser les investissements des nouvelles tranches, plusieurs bailleurs de fonds étrangers et internationaux dont la Banque mondiale ou la BEI sont mis à contribution pour réunir un tour de table à plus 2,6 milliards de dollars selon la presse marocaine.

42% de la capacité électrique installée

Noor II et Noor III sont deux projets distincts au niveau du design. Le premier, Noor II utilisera la technologie CSP parabolique avec stockage d’une capacité envisagée autour de 200 MW. Quant au second, Noor III, il aura recours à la technologie CSP dotée d’une tour solaire de 100 MW avec stockage. Ces projets sans précédent dans le royaume restent économiquement risqués.

Le programme Noor entre dans la stratégie énergétique du Maroc qui compte atteindre 42% de sa capacité électrique installée en renouvelables à l'horizon 2020, avec notamment aussi de vastes programmes éoliens comme celui de Gdf-Suez/Nareva à Tarfaya. Mais parallèlement, le pays a mené ces dernières années le lancement, la construction ou la modernisation de plusieurs centrales à charbon pour couvrir une demande électrique en hausse de 4 à 6% par an.

Nasser DJAMA

Liste des consortia présélectionnés en 2013
Pour Noor II :
- Abengoa SA et AbengoaSolar
- International Company For Water and Power Projects (Acwa Power) et Sener Grupo de Ingeneria
- International Power SA (filiale de GDF-Suez à Dubai) et Abu Dhabi Future Energy Company PJSC/MASDAR

Pour Noor III :
- Abengoa SA et AbengoaSolar
- EDF, EDF Énergies Nouvelles, Brightsource Energy, Brookstone Partners Morocco, Alstom Power System et Mitsui & Co Ltd
- International Company For Water and Power Projects (ACWA Power) et Sener Ingeneria y Systemas
- International Power SA (filiale de GDF Suez à Dubai), Abu Dhabi Future Energy Company PJSC/MASDAR et Solar Reserve LLC

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte